Dernières Infos

Attentat au Cachemire : l'Inde demande une "action crédible et visible" du Pakistan

AFP
19/02/2019

L'Inde a demandé mardi une "action crédible et visible" du Pakistan contre les responsables de l'attentat suicide qui a tué 41 paramilitaires au Cachemire indien la semaine dernière et exacerbé les tensions entre les deux nations.

"Nous demandons que le Pakistan arrête de tromper la communauté internationale et prenne une action crédible et visible contre les responsables de l'attaque terroriste de Pulwama", a déclaré le ministère des Affaires étrangères indien dans un communiqué.

Cet attentat, qui a frappé jeudi un convoi transportant des paramilitaires de retour de congés, a été revendiqué par le groupe islamiste Jaish-e-Mohammed (JeM), basé au Pakistan.

Dans une allocution télévisée mardi après-midi, le Premier ministre pakistanais Imran Khan s'est dit ouvert à coopérer avec l'Inde au sujet de l'attentat, le plus meurtrier depuis le début de l'insurrection séparatiste contre New Delhi au Cachemire il y a trente ans.

Le chef de gouvernement pakistanais s'est cependant dit prêt à "riposter" si son pays est attaqué et a demandé à son voisin de fournir des "preuves" de l'implication de Pakistanais dans cette attaque.

L'Inde accuse de longue date le Pakistan de soutenir en sous-main les infiltrations et la rébellion armée au Cachemire, ce qu'Islamabad a toujours démenti.

"C'est un fait bien connu que Jaish-e-Mohammed et son dirigeant Masood Azhar sont basés au Pakistan. Cela devrait être une preuve suffisante pour que le Pakistan agisse", a rétorqué le gouvernement indien en rebuffade à l'intervention de M. Khan.

"La démocratie indienne est un modèle pour le monde que le Pakistan ne comprendra jamais", a aussi fustigé New Delhi dans ce communiqué.

L'armée indienne annoncé avoir abattu dans la vallée du Cachemire les cadres locaux de Jaish-e-Mohammed au cours d'une opération militaire qui a duré une bonne partie de la journée lundi.

L'attentat contre les paramilitaires a déclenché une vague de colère à travers l'Inde et envenimé les tensions entre New Delhi et Islamabad, deux puissances détentrices de l'arme nucléaire.

Les deux frères ennemis d'Asie du Sud revendiquent chacun l'intégralité du Cachemire, divisé de facto entre eux, et se sont affrontés lors de deux guerres autour de cette région himalayenne depuis la fin de la colonisation britannique en 1947.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants