Dernières Infos

Espagne : nouveaux contretemps dans la recherche de l'enfant dans un puits

AFP
22/01/2019

Les secouristes qui tentent de trouver un enfant de 2 ans tombé dans un puits extrêmement profond en Espagne il y a neuf jours se sont heurtés mardi à de nouveaux contretemps.

"Nous continuons à travailler sans relâche et sentons que nous sommes toujours plus proches de Julen", a cependant dit mardi soir à la presse l'ingénieur Angel García Vidal, coordinateur des opérations, dans le village de Totalan en Andalousie (sud).

"Nous espérons que (l'opération) aboutira très rapidement", a-t-il ajouté, sans fixer de délai.

Les autorités avaient espéré atteindre mardi ou mercredi l'endroit où est supposé se trouver Julen, tombé le 13 janvier dans un puits abandonné d'environ 25 centimètres de diamètre et de plus de 100 mètres de profondeur.

Mais il a fallu élargir mardi le tunnel vertical qui avait été creusé en urgence, parallèlement au puits, car les tubes devant sécuriser les parois se sont avérés trop larges.

"Des difficultés techniques sont apparues (...) une fois atteints les 40 mètres de profondeur", a expliqué le porte-parole de la sous-préfecture de Malaga, province où est situé le village de Totalan.

La cavité va devoir "être de nouveau perforée", a-t-il ajouté, sans pouvoir estimer le temps que cela prendrait.

Des mineurs professionnels seront ensuite chargés de descendre avec précaution dans ce tunnel vertical, puis de creuser manuellement un autre tunnel horizontal de quatre mètres, afin d'atteindre le niveau du puits où est censé se trouver l'enfant, selon les autorités.

"Les personnes qui travaillent là-bas et mettent leur vie en jeu ont l'espoir de retrouver l'enfant vivant, dans le cas contraire, ils ne travailleraient pas dans ces conditions", a déclaré à l'AFP Bernardo Molto, porte-parole de la Garde civile dans la province de Malaga.

"C'est une situation extrême à cause de l'urgence d'arriver le plus tôt possible à Julen et de la manière la plus délicate possible, sans lui faire aucun mal supplémentaire", a dit le préfet d'Andalousie, Alfonso Rodríguez Gómez de Celis, pendant une conférence de presse retransmise en direct à la télévision publique mardi soir.

Il a décrit un chantier "d'une ampleur impressionnante" qui, dans des circonstances normales, aurait "duré des mois". Et il a remercié les centaines de personnes mobiliées: sauveteurs, pompiers, forces de l'ordre et membres d'entreprises publiques et privées, ainsi que mineurs venus spécialement des Asturies (nord-ouest de l'Espagne).

Le préfet a aussi souligné la mobilisation des villageois de Totalan (700 habitants) "qui accueillent chez eux l'équipe technique mais aussi la famille" de l'enfant, "accompagnée en permanence" par des psychologues.

La garde civile tente depuis le début de l'affaire de déterminer les causes du drame, interrogeant les parents, le propriétaire du terrain et la personne ayant creusé le puits artésien.

Mardi, un juge d'instruction de Malaga a ouvert une enquête sur la base des rapports de la garde civile, a-t-on appris auprès d'un porte parole des autorités judiciaires andalouses.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pourquoi je (ne) quitte (pas) « L’Orient-Le Jour »

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de plan général pour déstabiliser le Liban

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants