Dernières Infos

Raids de l'aviation irakienne contre l'EI dans l'est de la Syrie

AFP
19/01/2019

L'aviation irakienne a mené samedi des raids contre l'ultime réduit du groupe Etat islamique (EI) dans l'est de la Syrie, tuant 20 jihadistes non loin de la frontière avec l'Irak, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Au total, en incluant des frappes menées par la coalition internationale antijihadistes conduite par les Etats-Unis, 30 combattants de l'EI ont trouvé la mort depuis vendredi soir dans la localité de Baghouz, dans la province de Deir Ez-Zor, selon la même source.

Au moins six civils, dont quatre enfants, ont par ailleurs été tués dans les frappes de la coalition internationale dans cette zone, selon le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane. La coalition était injoignable dans l'immédiat pour commenter ces informations. Elle nie généralement viser des civils. De son côté, l'armée irakienne n'a publié aucun communiqué concernant une opération dans l'est de la Syrie mais celle-ci a déjà mené des frappes dans ce pays par le passé.

Les raids aériens irakiens "ont été accompagnés de tirs d'artillerie par l'armée irakienne depuis la frontière syro-irakienne" près de la dernière poche de l'EI, a ajouté M. Abdel Rahmane. Quant aux frappes de la coalition anti-EI, "elles ont visé des bâtiments résidentiels dans la localité de Baghouz", selon M. Abdel Rahmane.

Les raids aériens de la coalition internationale se sont intensifiés après un attentat mercredi à Manbij (nord) revendiqué par l'EI, et ayant tué 19 personnes, dont quatre Américains, selon l'OSDH.

L'aviation de la coalition intervient en Syrie en soutien aux Forces démocratiques syriennes (FDS) dominées par les combattants kurdes, stationnées à l'est de l'Euphrate.

Les FDS mènent au sol une offensive depuis septembre contre la dernière poche de l'EI dans la province orientale de Deir Ez-Zor. Les FDS ont pris ces dernières semaines le contrôle des localités de Hajine et de Soussa, confinant la présence des jihadistes à la seule localité de Baghouz et ses environs dans cet ultime bastion, désormais réduit à moins de 15 km carrés, selon l'OSDH.

Depuis début décembre, près de 21.000 personnes, dont plus d'un millier de jihadistes ayant rendu les armes, ont déserté cette zone, d'après la même source. Parmi eux, 5.300 personnes, dont environ 500 combattants de l'EI, ont été évacuées depuis le 12 janvier, date du début des évacuations par les FDS.

L'EI a vu son "califat" auto-proclamé sur des territoires en Irak et en Syrie se réduire comme peau de chagrin face à de multiples offensives, après une montée en puissance fulgurante en 2014.

La coalition menée par les Etats-Unis a reconnu la mort de plus de 1.100 civils en Irak et en Syrie depuis le début de ses opérations dans ces deux pays en 2014.

Depuis 2011, le conflit syrien a fait plus de 360.000 morts et déplacé plusieurs millions de personnes.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Hezbollah de plus en plus convaincu d’un complot dirigé contre lui

Un peu plus de Médéa AZOURI

Frères et sœurs d’armes

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Éditorial

Pour une révolution économique

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants