Dernières Infos

Paris appelle Téhéran à renoncer à des tirs de fusées

AFP
11/01/2019

La France a appelé vendredi l'Iran à renoncer à des tirs de fusées prévus dans le cadre du programme spatial iranien, estimant qu'ils violaient une résolution de l'ONU.

Dans un communiqué, le ministère français des Affaires étrangères a demandé à Téhéran de "cesser immédiatement toute activité liée aux missiles balistiques conçus pour pouvoir emporter des armes nucléaires, y compris les tirs recourant à la technologie des missiles balistiques". "La France rappelle que le programme balistique iranien n'est pas conforme à la résolution 2231 (2015) du Conseil de sécurité des Nations unies", ajoute le quai d'Orsay.

Washington avait lancé un appel similaire le 3 janvier, qualifiant les tirs de fusées prévus par Téhéran de "tirs provocateurs" et menaçant de renforcer encore les sanctions économiques envers Téhéran.

Le vice-ministre iranien de la Défense Ghassem Taghizadeh a annoncé le 29 novembre que l'Iran lancerait "dans l'espace trois satellites dans les prochains mois". "Ces satellites ont été construits grâce au savoir-faire local et seront positionnés à diverses altitudes", avait-il dit, selon des propos rapportés par l'agence de presse semi-officielle Isna.

Selon Washington et Paris, la technologie utilisée pour de tels lancements est quasiment identique à celle servant à fabriquer des missiles balistiques. 

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pourquoi je (ne) quitte (pas) « L’Orient-Le Jour »

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de plan général pour déstabiliser le Liban

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants