Rechercher
Rechercher

Liban

Le terrain du Lycée Abdel Kader n'est pas à vendre, assure sa propriétaire

Le lycée Abdel Kader, aujourd'hui à Beyrouth. Photo tirée du site du Lycée

Hind Hariri, la fille de l’ancien Premier ministre assassiné Rafic Hariri, propriétaire du terrain sur lequel est bâti le Lycée français Abdel Kader, à Beyrouth, a assuré vendredi que ce terrain n'était pas à vendre, alors que des rumeurs sur sa mise en vente pour construire un centre commercial avaient circulé ces derniers jours et provoqué un émoi.

"Ces informations sont fausses et sans fondement", a assuré Mme Hariri dans un communiqué publié sur le site du courant du Futur, affirmant son attachement à ces bâtiments.

Parents d'élèves et enseignants avaient manifesté ces derniers jours pour protester contre ce prétendu projet, qui consisterait également à relocaliser l'établissement au Lycée des pères antonins de Baabda. La Direction générale des antiquités, relevant du ministère de la Culture, avait assuré jeudi qu’elle n’avait donné "aucune autorisation de détruire ce bâtiment historique", et ce après un tweet du leader druze Walid Joumblatt invitant "à stopper le projet criminel de destruction du Lycée Abdel Kader pour en faire un mall".


Hind Hariri, la fille de l’ancien Premier ministre assassiné Rafic Hariri, propriétaire du terrain sur lequel est bâti le Lycée français Abdel Kader, à Beyrouth, a assuré vendredi que ce terrain n'était pas à vendre, alors que des rumeurs sur sa mise en vente pour construire un centre commercial avaient circulé ces derniers jours et provoqué un émoi.

"Ces informations sont...