Rechercher
Rechercher

Prix littéraires

Diane Mazloum en lice pour le Renaudot

L’âge d’or (JC Lattès), de la libanaise Diane Mazloum, figure dans la seconde sélection du prix Renaudot rendue publique un mois avant l’attribution du prix le 7 novembre et qui comprend 9 romans et 6 essais. « Une histoire romancée, et pas une biographie, de Georgina Rizk », comme le résume son auteure dans un entretien avec L’Orient-Le Jour daté du 20/8/2018, cet ouvrage raconte les nuits chaudes de Beyrouth (dans tous les sens du terme), ainsi que l’histoire d’amour de Miss Univers avec Ali Hassan Salamé, haut cadre de l’OLP recherché par le Mossad. Une fresque historique qui va de 1967 à 1976, troisième opus de la romancière de 35 ans. Avant l’attribution du prix Renaudot, la troisième sélection sera annoncée le 31 octobre.

Outre L’âge d’or, la sélection comprend, dans la section roman, La grande idée (Gallimard) d’Anton Benaber, La vraie vie (L’Iconoclaste) d’Adeline Dieudonné, Frère d’âme (Seuil) de David Diop, L’ère des suspects (Grasset) de Gilles Martin-Chauffier, Les belles ambitieuses (Albin Michel) de Stéphane Hoffmann, Le lambeau (Gallimard) de Philippe Lançon, Quitter le rang des assassins (Gallimard) de Pierre Notte et Tu t’appelais Maria Schneider (Grasset) de Vanessa Schneider.

Côté essais, on recense Avec toutes mes sympathies (Stock) d’Olivia de Lamberterie, Modèle vivant (Albin Michel) de Joann Sfar, Une femme invisible (éditions du Rocher) de Nathalie Piégay et Un temps pour haïr (Grasset) de Marc Weitzmann.


L’âge d’or (JC Lattès), de la libanaise Diane Mazloum, figure dans la seconde sélection du prix Renaudot rendue publique un mois avant l’attribution du prix le 7 novembre et qui comprend 9 romans et 6 essais. « Une histoire romancée, et pas une biographie, de Georgina Rizk », comme le résume son auteure dans un entretien avec L’Orient-Le Jour daté du 20/8/2018, cet...

commentaires (0)

Commentaires (0)