X

Dernières Infos

Hariri : La mouture du gouvernement peut faire l'objet de modifications

Liban
OLJ
12/09/2018

Le Premier ministre libanais désigné, Saad Hariri, qui n'a toujours pas réussi depuis plus de trois mois à former son gouvernement , a affirmé mercredi que des modifications pourraient être apportées à la dernière mouture qu'il a présentée au chef de l’État, Michel Aoun, il y a plusieurs jours.

"Une mouture a été présentée, certains aspects nécessitent peut-être quelques modifications, et nous allons dialoguer avec tout le monde", a fait savoir M. Hariri.

Lundi, le président Aoun avait affirmé que le gouvernement sera formé une fois que le Premier ministre Saad Hariri aura présenté une formule "équilibrée".

"Le chef de l’État est en déplacement à l'étranger, je l'étais aussi, mais les contacts se poursuivent avec toutes les formations, et après le retour du président Aoun, nous allons poursuivre le dialogue", a affirmé M. Hariri.

Le débat concernant les prérogatives de la présidence de la République et du président du Conseil avait été relancé lundi dernier, lors de la présentation par le Premier ministre désigné d'une nouvelle mouture de gouvernement. Le président Michel Aoun avait alors "formulé quelques remarques en se basant sur les critères qu’il avait fixés dans l’intérêt du Liban", lors d'un discours prononcé début août. De nombreuses formations politiques avaient alors estimé que la définition de tels critères ne rentrait pas dans les prérogatives du président de la République.

"On parle toujours du fait que le gouvernement doit respecter les résultats des législatives. C'est au Parlement de décider de cela".

Interrogé sur la persistance des obstacles à la formation du gouvernement, M. Hariri a estimé qu'il y avait "un certain déblocage", et qu'"il est temps d'aboutir au dénouement". "La formation du gouvernement ne doit pas faire l'objet d'un duel entre les formations (...)", a-t-il prévenu.

Un peu plus tard, et à l'issue de sa réunion hebdomadaire, le groupe parlementaire du Futur, présidé par M. Hariri, a appelé à "faire des sacrifices courageux et des concessions et revoir les réclamations à la baisse, afin de hâter la formation du gouvernement".

Le groupe a ensuite souligné que "la mouture présentée par le Premier ministre désigné est équilibrée et constitue une base pour le dialogue (...)".

Depuis sa désignation le 24 mai, Saad Hariri a présenté plusieurs formules qui ont toutes été rejetées par le chef de l’État et certaines formations politiques. Le processus de formation du gouvernement continue de buter sur plusieurs obstacles, notamment le différend opposant le Courant patriotique libre aux Forces libanaises autour de leurs quotes-parts gouvernementales respectives. À cela s’ajoute la querelle entre le chef druze Walid Joumblatt et son principal rival Talal Arslane, le CPL insistant à intégrer ce dernier à la future équipe ministérielle, contrairement à la volonté du leader druze qui veut nommer tous les ministres appartenant à sa communauté au sein du cabinet Hariri.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué