Dernières Infos

Dégringolade du rouble : le gouvernement russe se veut rassurant

AFP
11/09/2018

Le gouvernement russe s'est voulu rassurant mardi, au lendemain d'une nouvelle chute du rouble, tombé à son plus bas en deux ans, affirmant que la situation reviendrait à la normale à moyen terme sans recourir à des mesures exceptionnelles.

Le dollar a franchi lundi la barre des 70 roubles et l'euro a dépassé les 81,75 roubles, des niveaux jamais atteints depuis mars 2016, avant de se stabiliser mardi légèrement en-dessous de ces seuils à la Bourse de Moscou.

"La situation n'exige absolument pas de prendre des mesures extraordinaires", a déclaré le ministre des Finances Anton Silouanov en marge d'un forum économique à Vladivostok (Extrême-Orient).

Le ministre de l'Economie Maxime Orechkine a lui reconnu dans une interview à la radio Business FM que les prévisions de fuites de capitaux dues au rouble faible avaient été "sérieusement augmentées pour les six prochains mois".

Si les prévisions à moyen terme ont aussi été modifiées "en prenant en compte de la volatilité du marché global", il a assuré qu'"au-delà de douze mois, nous ne voyons aucune raison pour que ces indicateurs soient modifiés".

A long terme, "la règle budgétaire" assurera une inflation basse et la stabilité des finances publiques, de la monnaie et du pouvoir d'achat, a-t-il assuré.

"Le rouble a une chance de se consolider et de revenir dans la fourchette des 61 à 65 (roubles pour un dollar). Cela peut se produire d'ici la fin de l'année ou au début de l'année prochaine", a affirmé à l'AFP Sergueï Drozdov, analyste du groupe Finam.

Le rouble avait déjà dégringolé face au dollar en août, franchissant le seuil des 69 roubles, après l'entrée en vigueur des dernières sanctions américaines liées à l'empoisonnement d'un ex-agent double russe au Royaume-Uni.

Les devises émergentes encaissent toujours le coup de l'effondrement cet été de la livre turque. Les investisseurs craignent également une escalade de la guerre commerciale entre Washington et Pékin, et guettent les sanctions américaines contre le pétrole iranien attendues pour novembre.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué