X

Dernières Infos

Obama appelle à la mobilisation pour faire basculer le Congrès

AFP
08/09/2018

L'ancien président américain Barack Obama a appelé samedi, en Californie, à la mobilisation pour faire basculer le Congrès, dénonçant la "politique de la peur" de Donald Trump qu'il n'a cependant pas nommé.
"Nous sommes dans un moment difficile", a déclaré M. Obama à Anaheim, dans le comté d'Orange, fief traditionnellement républicain dans un Etat par ailleurs largement démocrate.
"C'est un moment important de notre histoire, nous avons l'occasion de redonner un peu de dignité à notre vie politique", a-t-il ajouté à l'approche des élections de mi-mandat où les démocrates espèrent reprendre le contrôle de la Chambre des représentants.
"Si nous ne répondons pas présents, les choses peuvent empirer", a mis en garde l'ancien président démocrate de 57 ans, appelant les électeurs à envoyer un signal clair et à mettre fin à un "cycle de colère et de division".
"La plus grande menace pour notre démocratie n'est pas un individu (...), c'est l'apathie, l'indifférence", a-t-il martelé.

Cette brève et sobre intervention, au cours de laquelle il a apporté son soutien à des candidats locaux, contrastait singulièrement avec son discours enflammé de la veille dans l'Illinois.
Lors de cette allocution, il a frontalement attaqué le magnat de l'immobilier, rompant avec la retenue qu'il avait observée jusqu'ici mais aussi avec une tradition américaine selon laquelle un ex-président ne s'en prend pas à son successeur.
En déplacement dans le Dakota du Nord,

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

L’ennemi n° 1 (des Libanais)

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants