X

Culture

Gauthier-Charbel Raad : Il est temps de sortir le cinéma indépendant de l’ombre

Rencontre

Les festivals de cinéma se succèdent, mais ne se ressemblent pas. Le dernier en date est le Festival du film libanais indépendant (The Lebanese Independant Film Festival – LIFF). Son directeur répond aux questions de « L’Orient-Le Jour ».

11/07/2018

« On présente ici une sorte d’underground au Liban », affirme d’emblée Gauthier-Charbel Raad, cinéaste, concepteur et directeur du Lebanese Independant Film Festival (Festival libanais du film indépendant) qui se déroule du 12 au 14 juillet au Métropolis Sofil à Achrafieh. Le jeune Franco-Libanais explique ce que cette indépejndance signifie : « Il s’agit là de gens qui multiplient les petits boulots pour entreprendre la création d’œuvres qui sortent du cadre commercial. Il y a une liberté de mettre en scène. Ce sont des gens hors boîtes de production, qui ne veulent pas rentrer dans le système. »
Les cheveux châtain clair noués en queue de cheval, la barbe au poil blond dru et les yeux rieurs, le jeune homme arbore de nombreux tatouages sur ses poignets et avant-bras où on lit des fragments de phrases en français ou en anglais, qui en disent long sur sa personnalité, telles « Éphémère », « Still I Rise », « I Am Enough ». À 28 ans, le jeune cinéaste a le verbe discret et le sourire large. Diplômé des beaux-arts de l’Université libanaise avec des études cinématographiques supérieures à Séoul, mais aussi à Paris X et à Montpellier, il présente avec enthousiasme le programme de son festival.
À l’affiche, 250 films (il y en avait au départ 500 !) qui seront projetés simultanément dans deux salles, de 9 heures du matin jusqu’à minuit, entre longs et courts-métrages, ainsi que divers documentaires et films d’animation de tous horizons. Du Liban, bien entendu (50 films déjà projetés ou en avant-première), mais aussi d’une multitude d’autres pays : Allemagne, France, États-Unis, Inde, Égypte, Espagne, Maroc, Moldavie, République tchèque, Corée du Sud… « On a également organisé une compétition pour scénarios », précise Raad. « Et pour cet évènement majeur et actif du cinéma, on a aussi un partenaire américain, « A Night of Misfits Films  », note le jeune homme, par ailleurs assistant directeur à Phoenix, aux USA.

Coups de cœur
Quels sont ses coups de cœur pour ces pellicules qui se déversent sur grand écran ? Gauthier-Charbel Raad recommande vivement The March of Hope de Jim Kroft et Bastian Fischer ; With You de Anais Wakim ; Gemini 5 de Marita Sbeih ; I Exist de Stéphanie-Maria Oufan ; Iku Manieva de Isaac Ruiz Gastelum ; Paterns in Healing de Mary Katzke ; Marikas Missio de Michael Schmitt; Well Done de Bob Moukarzel ; Rideaux de Carla Tenkerian, ainsi que You Racist, Sexist, Bigot de Pita Juarez et Matty Steinkamp. Un monde d’images foisonnantes que le public captera sur ses rétines en un instant de richesse culturelle, de découverte et de révélation de la modernité pointue du langage cinématographique. Sans convention et en toute liberté. Avec une palette de choix nombreux et de toutes nationalités, comme un cri unanime du monde, pour tous les goûts, toutes les obédiences, tous les affranchissements, toutes les accréditations.
Quels espoirs et objectifs pour ce premier LIFF ? « Dire aux Libanais que le cinéma indépendant existe au Liban. Et le rendre plus perceptible, plus populaire. Car, il ne faut pas l’oublier, c’est ce mouvement indépendant et indépendantiste qui est à l’origine de Netflix. Et on espère ainsi faire évoluer la culture et les mentalités…. »
Pour plus d’amples informations et pour la programmation précise : www.liffofficial.com

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

Super initiative!!!
Inchallah avec grand succès!!

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà d’Idleb...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué