Dernières Infos

Syrie : 14 combattants tués dans un attentat revendiqué par l'EI

AFP
10/07/2018

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué l'attentat suicide qui a tué mardi au moins 14 combattants prorégime et rebelles dans la province de Deraa (sud), selon un nouveau bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'attentat à la voiture piégée a frappé un village cédé par les rebelles au régime, qui reprend actuellement de vastes secteurs aux insurgés dans cette province, en vertu d'un accord négocié par son allié russe au terme d'une offensive meurtrière de Damas.
L'attaque a eu lieu dans le village de Zayzoun, dans l'ouest de la province, tout près d'un bout de territoire sous contrôle de l'Armée Khalid Ibn al-Walid, un groupe jihadiste ayant prêté allégeance à l'EI et non concerné par cet accord dit de "réconciliation", qui s'apparente en fait à une capitulation des rebelles. 

Au moins "14 combattants des forces du régime et des rebelles ayant accepté une réconciliation ont été tués dans l'explosion d'une voiture piégée conduite par un kamikaze et visant une position militaire", a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Il avait auparavant rapporté la mort de huit combattants, mais le bilan a été revu à la hausse après le décès de blessés et la découverte de nouveaux corps. 

L'EI a revendiqué l'attentat dans un communiqué publié sur Telegram, confirmant l'utilisation d'une voiture bourrée d'explosifs conduite par un kamikaze.

"Il s'agit du premier attentat suicide contre les forces du régime" depuis le début de ses opérations militaires dans le sud du pays, a souligné M. Abdel Rahmane.

Selon l'OSDH, des milliers de civils ont fui depuis lundi le secteur contrôlé par les jihadistes, dans le sud-ouest de Deraa, anticipant une possible offensive du régime contre ce secteur une fois que le pouvoir de Damas aura rétabli son emprise sur toutes les localités rebelles de la province.
A la faveur de l'accord de "réconciliation" négocié par Moscou, le pouvoir contrôle désormais près de 80% de la province de Deraa. Cet accord est d'abord entré en vigueur dans l'est de la province avant d'être ensuite appliqué dans l'ouest. Mais ce processus n'a toutefois pas encore commencé dans les quartiers insurgés de Deraa, chef-lieu de la province.
"Le régime contrôle désormais tout l'est de la province", a indiqué à l'AFP M. Abdel Rahmane. 

L'agence officielle sana a par ailleurs fait état "d'informations" selon lesquelles quatre localités du nord-ouest de Deraa doivent rejoindre l'accord mercredi après-midi.
L'accord impose aux rebelles d'abandonner leur artillerie lourde et moyenne et prévoit le retour des institutions étatiques dans la région ainsi que l'évacuation des combattants qui le souhaitent vers des secteurs insurgés ailleurs en Syrie. 

Grâce au soutien militaire de ses alliés russe et iranien, le régime de Bachar el-Assad a repris le contrôle de plus de 60% du pays, ravagé et morcelé par une guerre qui a fait plus de 350.000 morts depuis 2011.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Devoirs de l’homme

Décryptage de Scarlett HADDAD

Aoun déterminé à renvoyer la balle gouvernementale dans le camp du Parlement

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué