X

Dernières Infos

Téhéran manque d'électricité et s'organise pour l'été

AFP
04/07/2018

Horaires de travail aménagés dans les administrations, coupures programmées par quartier: les autorités de Téhéran ont annoncé mercredi des mesures temporaires pour faire face à un manque d'électricité, et appelé la population à faire des économies d'énergie.

A partir de samedi (premier jour ouvré de la semaine en Iran), et jusqu'au 22 juillet (dernier jour du mois persan de Tir), les administrations seront ouvertes de 6h00 à 14h00, rapporte l'agence officielle Irna en citant une directive du gouverneur de la province de Téhéran. La mesure s'applique aux services du gouvernement, aux universités et aux organismes éducatifs ouverts en cette période de vacances scolaires, ainsi qu'aux différents établissements parapublics, précise Irna. Les administrations sont habituellement ouvertes de 8h00 à 16h00 environ.

La directive demande aux responsables des différents services visés "un réel effort en vue de réduire la consommation d'énergie". Elle recommande ainsi de ne pas régler les systèmes de climatisation à moins de 25°C et de ne pas les faire fonctionner après 13h30, alors que la température extérieure évolue entre 35 et 40°C aux heures les plus chaudes du jour.

La ville de Téhéran compte quelque 8,5 millions d'habitants, et la province de la capitale plus de 13 millions, selon les chiffres du dernier recensement.

Mardi, l'agence semi-officielle Isna avait fait part des inquiétudes de la compagnie nationale d'électricité face au "niveau alarmant" atteint par la consommation de courant à l'échelle nationale. Alors que les coupures intempestives se multiplient depuis plusieurs jours dans la capitale iranienne, l'agence Fars a indiqué que l'opérateur public envisageait de programmer des délestages, non seulement à Téhéran, mais aussi ailleurs dans le pays, en prévenant autant que possible la population.

"Nous n'aimons pas du tout avoir des coupures de courant en ce mois" d'été, a déclaré le gouverneur de la ville de Téhéran, Issa Farhadi, cité par Isna. "Mais il suffit que les habitants de Téhéran réduisent leur consommation électrique de 10% pour éviter des coupures", a-t-il ajouté, incitant la population à "cinquante jours" d'efforts, sous peine de voir les autorités obligées "de couper le courant en divers endroits" jusqu'au 22 août.

L'électricité consommée en Iran est produite essentiellement à partir de centrales thermiques. Selon plusieurs médias, la province de Mazandaran, limitrophe de Téhéran, a pris elle aussi des mesures cette semaine pour limiter la consommation d'énergie en avançant les horaires des administrations.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Une semaine décisive pour le gouvernement

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants