X

Agenda

Premiers projets de recherche cofinancés par le CNRS-L et l’Université antonine

Communiqué de presse
OLJ
19/06/2018

Le Conseil national de la recherche scientifique-Liban (CNRS-L) et l’Université antonine (UA) ont lancé les premiers projets de recherche cofinancés par les deux parties dans le cadre de la convention de coopération signée entre les deux institutions en 2017, et ce lors d’une cérémonie tenue au campus principal de l’UA, à Hadeth-Baabda. À noter que la convention stipule que les deux établissements partenaires cofinancent à hauteur de 200 millions de livres libanaises et pour une durée de deux ans les projets de recherche scientifique acceptés dans le cadre du programme commun. La priorité est accordée aux projets portant sur des thématiques scientifiques multidisciplinaires et qui se démarquent par leur impact positif sur l’homme, la nature et la société.
À l’occasion du lancement de ces projets, le père Michel Jalakh, recteur de l’UA, est revenu sur la stratégie menée par l’université et qui consiste à la transformer à court terme en un établissement d’enseignement supérieur producteur de savoirs. Il a remercié au passage le CNRS-L en la personne de son secrétaire général, le professeur Mouïn Hamza, pour son étroite collaboration et son appui aux projets de recherche. Il a également salué les efforts menés par le vice-recteur aux affaires académiques et à la recherche, le Pr. Nidaa Abou Mrad, les directeurs des unités de recherche et les chercheurs.
De son côté, Mouïn Hamza a tenu à féliciter l’Université antonine qui, selon ses termes, « s’est investie sans relâche pour l’assurance qualité jusqu’à la certification par l’Agence suisse d’accréditation et d’assurance qualité », sachant qu’elle est désormais une des neuf universités liées par une convention au CNRS-L pour appuyer la recherche et qu’elle était parmi les tout premiers établissements libanais à avoir signé et adopté la charte d’éthique scientifique élaborée par le CNRS-L en 2016. Il s’est par ailleurs dit admiratif de l’évolution remarquable traduite par la soumission d’une douzaine de projets de recherche dont 70 % ont été acceptés dans le cadre de l’accord sur les subventions conjointes des projets de recherche (Joint Grant Research Program), invitant l’ensemble du corps académique antonin à présenter davantage de projets, plus particulièrement dans les domaines transdisciplinaires.
M. Abou Mrad a présenté les huit projets ayant reçu un cofinancement pour le cycle 2018-2020, dont six dans le domaine de l’ingénierie informatique, via le laboratoire TICKET affilié à la faculté d’ingénierie. Ces derniers sont pilotés respectivement par les docteurs Chadi Abou Jaoudé, Béchara al-Bouna, Talar Atéchian, Georges Badr, Youssef Bou Issa et Toni Makdessi. Le septième projet, piloté par le professeur Abou Mrad, porte sur le domaine de la recherche cognitive transdisciplinaire, alors que le huitième projet, conduit par le Dr Elizabeth Sfeir, se rattache aux ressources humaines.

À la une

Retour à la page "Agenda"

Dernières infos

Les signatures du jour

Impression de Fifi ABOU DIB

Cartables

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants