Dernières Infos

Yémen: la Suède veut que l'ONU demande le gel de l'offensive sur Hodeida

AFP
14/06/2018

La Suède a appelé jeudi le conseil de sécurité de l'ONU à demander la suspension immédiate de l'offensive progouvernementale sur le port de Hodeida contrôlé par les rebelles, dans l'ouest du Yémen, pour permettre la poursuite des négociations afin d'empêcher une catastrophe humanitaire.
Le Conseil doit se réunir à huis clos à 16H00 GMT pour évoquer l'offensive lancée mercredi par les forces appuyée par la coalition militaire menée par l'Arabie saoudite, malgré les mises en garde de l'ONU sur les risques d'interruption de l'approvisionnement de millions de personnes dans ce pays pauvre dont une partie est au bord de la famine.
"Il est temps que le conseil de sécurité appelle à un gel immédiat de l'offensive militaire sur Hodeida", a déclaré dans un communiqué l'ambassadeur suédois Carl Skau.
Ce gel "est nécessaire pour donner à l'envoyé spécial et aux efforts menés par l'ONU une chance d'éviter un désastre et trouver une solution au conflit", a-t-il ajouté, alors que des raids aériens ont visé jeudi des positions proches de la ville, selon les médias des rebelles chiites.

La Suède, membre non-permanent du Conseil, est très impliquée dans les questions humanitaires.
Auparavant, la Russie avait également demandé aux forces yéménites de "suspendre au plus vite" les combats en raison des risques pour les civils.
L'envoyé spécial de l'ONU pour le Yémen, Martin Griffiths, a lui appelé à "la retenue" en soulignant être en contact avec "toutes les parties concernées pour négocier des arrangements".
Hodeida est le chef-lieu de la province du même nom. Elle compte avec ses environs quelque 600.000 habitants, dont la moitié sont des enfants, selon l'Unicef.
Son port, sur la mer Rouge, constitue un enjeu stratégique, étant le point d'entrée d'une bonne partie des importations et de l'aide humanitaire en territoire yéménite. La coalition accuse les houthis d'utiliser le port pour faire entrer des armes en contrebande.

La bataille est la plus importante depuis une offensive à l'été 2015 qui avait permis aux forces progouvernementales de reprendre aux rebelles, soutenus par l'Iran, plusieurs régions du sud du pays dont Aden, la deuxième ville du pays et siège actuel du pouvoir.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

#MaBadnaNsedBouzna

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué