Dernières Infos

Yémen : le port d'Hodeida toujours ouvert

AFP
14/06/2018

Au moins un navire était à quai et en train d'être déchargé jeudi dans le port d'Hodeida, au Yémen, au deuxième jour d'une offensive lancée par les forces progouvernementales pour reprendre aux rebelles houthis cette importante ville portuaire, a indiqué un responsable humanitaire.

Interrogé à Paris, Jon Cunliffe, chef des opérations pour le Moyen Orient pour l'ONG Action contre la faim (ACF), a indiqué: "la plupart des combats ont lieu dans le sud de la ville, près de l'aéroport. La ville elle-même n'était pas bombardée jeudi. Le port était ouvert et fonctionnait".
"Un navire du Programme alimentaire mondiale était déchargé, un autre en attente de l'être, et la route reliant la ville à la capitale Sanaa était toujours ouverte", a-t-il ajouté. "La pression militaire a augmenté, mais l'encerclement d'Hodeida n'est pas complet".
"Ce port reçoit 70% du trafic d'un pays qui importe 80% de sa nourriture", a-t-il précisé. Si Hodeida est coupé du reste du pays, "cela sèmera la panique dans le pays et entraînera des augmentations de prix".
La ville était calme jeudi et aucun déplacement important de population n'avait encore eu lieu, a ajouté le responsable d'ACF, dont l'organisation emploie encore 150 Yéménites à Hodeida.
"Mais l'ONU prévoit que quelque 250.000 personnes pourraient être déplacées par le conflit dans et autour d'Hodeida", a-t-il précisé.

Selon des sources militaires et médicales, les combats entre insurgés houthis et forces progouvernementales, soutenues notamment par l'Arabie saoudite, ont fait jeudi au moins 39 morts, dans des combats acharnés aux portes de la ville.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pays : Liban ; capitale : Téhéran

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué