Dernières Infos

Syrie : des tracts de l'armée sur Deraa menaçant les rebelles d'une offensive

AFP
25/05/2018

Des avions militaires syriens ont largué vendredi sur Deraa des tracts mettant en garde les groupes rebelles de cette province du sud du pays contre une offensive imminente, ont indiqué des résidents et une ONG.

Selon un journaliste collaborant avec l'AFP à Deraa, l'un des tracts arbore une photo de cadavres.
"Ceci est la fin inéluctable de toute personne qui insiste à continuer de porter les armes," lit-on sur le tract signé par le commandement des forces armées syriennes. Un autre tract annonce "l'arrivée des soldats de l'armée arabe syrienne", selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Le tracts ont été largués sur les régions sous la domination des rebelles, qui contrôlent encore 70% de cette province, limitrophe de la Jordanie et d'Israël.

L'OSDH fait aussi état de l'envoi de renforts militaires à Deraa au cours des derniers jours en provenance du sud de Damas, où l'armée vient d'expulser le groupe jihadiste Etat islamique. "Ces forces sont désormais stationnées aux abords de la province de Deraa", a indiqué à l'AFP le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel Rahmane.

"L'objectif est de mener une offensive d'envergure, en cas de refus d'un accord négocié de retrait des groupes rebelles, comme cela fut le cas dans la Ghouta orientale", poche rebelle près de la capitale où plus de 1.700 personnes ont péri lors d'une opération d'envergure du régime, soutenu par la Russie. A Deraa aussi l'offensive serait menée par le régime et les Russes "sans l'implication des forces iraniennes et du Hezbollah", tous deux alliés du gouvernement, a ajouté M. Abdel Rahmane.

Deraa est située non loin du plateau du Golan syrien, dont une large partie est occupée par Israël depuis 1967.  Israël soupçonne l'Iran et son allié libanais, le Hezbollah, d'avoir installé une base militaire sur la partie du Golan contrôlée par la Syrie et de chercher à étendre son influence plus près de ses frontières. La province de Deraa est morcelée entre différents groupes rebelles, qui en contrôlent près de 70%, les forces du régime et le groupe Etat islamique, qui y maintient une présence marginale.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué