Dernières Infos

Un chef de l'opposition arrêté en Egypte après des critiques contre Sissi

Reuters
15/02/2018

L'ancien candidat à la présidentielle égyptienne Abdel Moneim Aboul Foutouh a été arrêté pour ses liens supposés avec les Frères musulmans, a rapporté jeudi l'agence de presse officielle Mena.

Abdel Moneim Aboul Foutouh a été interpellé, ainsi que plusieurs cadres de son parti "Pour une Egypte forte", au lendemain de son retour de Londres où il a critiqué vertement le président Abdel Fattah al-Sissi.

Les autres membres du parti ont été libérés, a fait savoir l'un d'entre eux. L'ancien candidat à la présidentielle a été maintenu en détention le temps de l'enquête du procureur, a-t-on appris de source judiciaire.

Dans une interview à al-Jazira, Abdel Moneim Aboul Foutouh a dénoncé le climat inquiétant dans lequel se déroule la campagne de l'élection présidentielle, prévue du 26 au 28 mars.

"Toutes les tentatives des présidents, que ce soit Abdel Fattah al-Sissi, de ceux qui l'ont précédé ou de ceux qui lui succéderont, de faire de l'armée un acteur politique sont un crime. Nous n'accepterons pas cela, en tant qu'Égyptiens", a-t-il dit à la chaîne qatarie, interdite en Egypte.

Plusieurs figures de l'opposition, dont Abdel Moneim Aboul Foutouh, ont appelé les Égyptiens de boycotter le vote.
Tous les principaux concurrents du président Sissi, qui brigue un second mandat, se sont retirés de la campagne électorale en condamnant des agissements visant à assurer au président sortant une victoire facile. Les autorités assurent que le scrutin sera équitable.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Une semaine décisive pour le gouvernement

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants