Dernières Infos

Gaza : un hôpital paralysé par le manque de carburant

L'hôpital palestinien de Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, a cessé de fonctionner faute de fuel et doit transférer ses patients vers d'autres établissements, ont indiqué lundi les autorités sanitaires locales.

Il s'agit de la dernière illustration en date de la grave pénurie d'électricité dont souffre depuis des années l'enclave palestinienne sous blocus israélien et égyptien.

L'hôpital de Beit Hanoun dessert environ 60.000 personnes alentour et traite des dizaines de patients souffrant de pathologies graves, a précisé le porte-parole du ministère de la Santé gazaoui, Ashraf al-Qudra.

D'autres hôpitaux gazaouis continuent en revanche à fonctionner.

Les deux millions d'habitants de la bande de Gaza ne reçoivent du réseau public que quelques heures d'électricité par jour. De nombreux foyers et services s'en remettent à des générateurs, comme l'hôpital de Beit Hanoun qui a besoin, selon M. al-Qudra, de 500 litres de fuel quotidiens pour fonctionner.

Le mauvais temps des dernières semaines a provoqué une hausse de la consommation d'électricité et de carburant.

La bande de Gaza contrôlée par le mouvement islamiste Hamas aurait besoin de 500 mégawatts d'électricité par jour, mais dispose de moins de la moitié.

Israël soumet la bande de Gaza à un rigoureux blocus destiné à contenir le Hamas, l'un de ses grands ennemis. L'Egypte maintient fermée quasiment en permanence sa frontière avec Gaza, la seule non contrôlée par Israël.


L'hôpital palestinien de Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, a cessé de fonctionner faute de fuel et doit transférer ses patients vers d'autres établissements, ont indiqué lundi les autorités sanitaires locales.

Il s'agit de la dernière illustration en date de la grave pénurie d'électricité dont souffre depuis des années l'enclave palestinienne sous blocus...