Dernières Infos

Washington assure ne pas créer une "armée" kurde en Syrie

AFP
18/01/2018

Les Etats-Unis fournissent un entraînement à leurs alliés kurdes des Forces démocratiques syriennes (FDS), mais n'entendent pas en faire une nouvelle armée, a assuré mercredi le Pentagone, dans un geste d'apaisement envers la Turquie.

"Les Etats-Unis continuent d'entraîner des forces locales de sécurité en Syrie", a indiqué le ministère américain de la Défense dans un communiqué.
"Il ne s'agit pas d'une nouvelle +armée+ ou d'une force conventionnelle de +garde-frontières+", précise le communiqué diffusé dans la soirée.

Dimanche, le porte-parole de la coalition internationale antijihadiste, le colonel Ryan Dillon, avait indiqué que la coalition oeuvrait à la création d'une force frontalière de 30.000 hommes en Syrie.
"Le but est de former une force d'environ 30.000" hommes, dont près de la moitié seront des membres des FDS, une alliance de combattants kurdes et arabes ayant été à la pointe de la lutte contre le groupe Etat islamique (EI), avait-il ajouté. "Il y a environ 230 individus qui sont en train d'être entraînés."

Ces propos avaient provoqué la colère du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a menacé lundi de "tuer dans l'oeuf" cette force frontalière.

Les FDS sont dominées par les Unités de protection du peuple kurde (YPG), une milice kurde considérée par la Turquie comme l'extension en Syrie du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation kurde qui livre une sanglante guérilla contre Ankara depuis 1984.

Mercredi, le Pentagone s'est dit "conscient des inquiétudes de la Turquie, partenaire de la coalition et alliée de l'Otan".
Cette force est orientée vers les questions de sécurité internes, "pour empêcher les combattants de l'EI de quitter la Syrie et pour améliorer la sécurité dans les zones libérées", assure Washington. "A ce jour, (...) l'EI n'a regagné aucun des territoires qu'il avait perdu. Nous avoir l'intention que cela dure".
"Les inquiétudes de la Turquie sont légitimes", conclut le Pentagone. "Nous resterons complètement transparents avec la Turquie sur nos efforts pour vaincre l'EI en Syrie et nous restons engagés envers notre allié de l'Otan et ses efforts anti-terroristes".

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des menaces... et des négociations

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.