Rechercher
Rechercher

Culture - Prix

Caline Aoun nommée « artiste de l’année » par la Deutsche Bank

Après plusieurs expositions à Beyrouth, Dubaï, Londres et Varsovie, la Libanaise va exposer ses œuvres à Berlin.

Caline Aoun cherche à comprendre comment l’évolution des technologies numériques altère notre perception des images et de l’information.

La jeune Libanaise Caline Aoun a remporté le prix de « l'artiste de l'année » 2018 décerné par la Deutsche Bank. Ses œuvres seront présentées en automne de l'année prochaine, lors du nouveau forum de l'art, de la culture et des sports de la banque au Prinzessinnenpalais de Berlin. Ce sera sa première exposition institutionnelle solo.

Le prix de « l'artiste de l'année » est remis par le conseil consultatif de l'art de la Deutsche Bank. Le comité de sélection était composé d'artistes divers tels que Okwui Enwezor, poète nigérien, Hou Hanru, critique d'art chinois, Udo Kittelmann, curateur allemand, et Victoria Noorthoorn, curatrice argentine. Le prix est attribué à un artiste contemporain qui a créé « une œuvre artistiquement et socialement pertinente, qui intègre les médias du papier et de la photographie, qui sont les deux principaux domaines d'intérêt » de la Deutsche Bank Collection. « Je suis impressionné par Caline Aoun, sa fascination et ses efforts pour capturer toutes les choses du quotidien qui disparaissent. Son travail reflète le monde d'aujourd'hui d'une manière très esthétique et silencieuse », a souligné Hou Hanru, membre du jury.

Caline Aoun est née au Liban en 1983. Elle a passé son enfance à l'étranger, notamment à Londres. Elle a étudié l'art et le design à l'école Central Saint Martins puis a continué son cursus à la Royal Academy à Londres. La jeune artiste a décroché son doctorat sur les beaux-arts à l'université d'East London en 2012, avant de retourner à Beyrouth où elle travaille actuellement.

La jeune fille voulait devenir peintre, mais après avoir obtenu son diplôme, elle s'est tournée vers la photographie et les différentes techniques d'impression digitale. Dans ses travaux, elle combine des stratégies de minimalisme et d'art conceptuel, et cherche à comprendre comment l'évolution des technologies numériques altère notre perception des images et de l'information.

Pour réaliser ses projets, l'artiste localise ses matériaux dans les domaines de la vie publique façonnés par la technologie numérique comme la logistique, l'architecture, la publicité et l'urbanisme. Dans un de ses récents projets, Fields of Space, réalisé en 2016, elle utilise des objets dans le port de Beyrouth tels que les conteneurs d'expédition empilés, des palettes de transport et de multiples informations pour réagir à la façon dont nous envisageons et interagissons avec l'espace et la réalité physique autour de nous.

 

 

Pour mémoire

Au (sur)lendemain de Caline Aoun

La jeune Libanaise Caline Aoun a remporté le prix de « l'artiste de l'année » 2018 décerné par la Deutsche Bank. Ses œuvres seront présentées en automne de l'année prochaine, lors du nouveau forum de l'art, de la culture et des sports de la banque au Prinzessinnenpalais de Berlin. Ce sera sa première exposition institutionnelle solo.
Le prix de « l'artiste de l'année » est...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut