Dernières Infos

La Corée du Nord "plus opaque" une fois fermée une chaîne YouTube

AFP
23/09/2017

La Corée du Nord est devenue "plus opaque" après la fermeture par YouTube d'une de ses chaînes de propagande, ont averti des experts en regrettant d'être privés d'une fenêtre sur ce pays reclus soumis à des sanctions internationales pour ses programmes nucléaire et balistique.

YouTube "a coupé une source vitale de vidéos utilisées par des chercheurs, ce qui signifie qu'il y a maintenant moins de visibilité sur ce qui se passe en Corée du Nord", a estimé Martyn Williams dans un commentaire publié vendredi sur le site spécialisé 38 North de l'Université Johns Hopkins de Washington.

Les observateurs utilisent de longue date les informations officielles disponibles pour tenter de décrypter les arcanes du régime de Pyongyang et de ses programmes d'armement mais l'une de leurs sources, la chaîne Uriminzokkiri, a été récemment fermée par YouTube.

La chaîne, qui diffusait régulièrement des images à la gloire du dirigeant Kim Jong-Un et des programmes militaires nord-coréens, a été fermée pour "violation des règles communautaires de YouTube", avait expliqué le 9 septembre la plateforme américaine de partage de vidéos.

"Alors que le monde occidental a une compréhension limitée de ce qui se passe en Corée du Nord, couper l'accès à ces rares fenêtres sur le mode de pensée et la manière de vivre nord-coréens limite encore plus notre connaissance du pays", poursuit le spécialiste.

YouTube, qui appartient à Google et avait déjà fermé l'an dernier plusieurs autres chaînes de propagande nord-coréennes, n'était pas immédiatement joignable pour commenter.

Les experts et les médias se servent régulièrement des images de tirs de missiles et de visites d'usines par Kim Jong-Un diffusées sur YouTube par le régime nord-coréen pour essayer de deviner l'état d'avancement des programmes militaires de Pyongyang. Pour M. Williams, l'initiative de YouTube "permet de souligner les conséquences parfois non souhaitées des sanctions".

Pyongyang vient d'être frappé de nouvelles sanctions internationales après son sixième essai nucléaire, le plus puissant à ce jour. Outre une réduction des approvisionnements en pétrole et en gaz du pays, ainsi qu'une interdication de ses exportations de textile, les mesures de l'ONU ont mis sur liste noire notamment trois agences nord-coréennes dont celle responsable de la propagande du régime.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants