X

Culture

« Beyrouth a tous les moyens pour devenir une capitale du design »

Conférence de presse

Pour sa première édition, qui se tiendra du 20 au 24 septembre 2017, Beirut Design Fair entend rassembler les « meilleures signatures libanaises du domaine ».

14/07/2017

Conférence de presse, hier, à l'École supérieure des affaires (ESA), pour annoncer le programme de la 1re édition de Beirut Design Fair (BDF) en présence de Guillaume Taslé d'Héliand, fondateur et directeur du salon ; Hala Moubarak, cofondatrice et directrice des relations exposantes ; Stéphane Attali, directeur de l'ESA ; Dany Abboud, membre du conseil d'administration de l'Association des industriels libanais ; Yasser Akkaoui, conseil en stratégie de Beirut Design Fair ; Edoardo Crisafulli, directeur de l'Institut culturel italien ; Éric Lebas, attaché culturel à l'Institut français du Liban, ainsi que des représentants des institutions partenaires et des designers.
Le Beirut Design Fair, qui a pour but de promouvoir l'art et la culture du Liban et des pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, se déroulera en parallèle au Salon artistique Beirut Art Fair. Du 20 au 24 septembre 2017, Beyrouth vivra ainsi quatre jours d'effervescence durant lesquels elle se transformera en une plate-forme d'échanges et de rassemblements entre designers, galeristes, distributeurs et investisseurs. Ce projet conçu par Guillaume Taslé d'Héliand et Hala Moubarak vise à redonner au Liban sa place sur la scène du design international. Confiant du savoir-faire des Libanais, de la créativité d'une jeunesse émergente et de la fertilité des artisans, le fondateur du salon affirme d'emblée que « Beyrouth a tous les moyens pour devenir une capitale du design ».
« La production des designers libanais est le fruit d'idées innovantes, émouvantes et élégantes ; parfois, la recherche et la volonté de faire survivre des savoir-faire ancestraux conduisent à une inspiration créatrice de valeur », renchérit Hala Moubarak.

Un « laboratoire »
Guillaume Taslé d'Héliand prendra ensuite la parole pour remercier tous les partenaires de ce projet ambitieux et les collaborateurs qui ont œuvré à lui donner vie. Une attention particulière sera exprimée à Marc Baroud, le directeur de l'école de design de l'ALBA et designer libanais qui a été l'un des premiers à intégrer le comité dans ce dispositif. « Il fait partie des personnes-clés », note Taslé d'Hélliand, avant de mettre en exergue les objectifs principaux de cet événement. « Le salon est d'abord un média très important, peut-être celui qui a le plus de pouvoir. Le Liban n'est pas une terre vierge, c'est un pays fort de sa culture millénaire et du savoir de ses artisans qui remontent à plusieurs siècles, ce projet lui donnera un supplément de visibilité pour une meilleure résonance à l'étranger. Notre but est de réunir dans une unité de temps et de lieu tous les créateurs, les distributeurs et les investisseurs afin de favoriser les échanges et de souligner que le design a avant toute chose une dimension éducative », rappelle-t-il. Le directeur du BDF dévoilera certains chiffres à prendre en considération, dont la valeur du marché du design qu'il estime à plus d'un milliard de dollars. « Pour nous, le Liban est un laboratoire, un vivier de talents, et désormais nous œuvrons pour que ceux qui désirent passer par la grande porte doivent d'abord passer par Beyrouth. »
Beirut Design Fair, un rendez-vous qui se veut incontournable, portant haut l'étendard d'une identité et d'une appartenance au monde de la culture et du design que chaque citoyen libanais devrait revendiquer. Reste à voir si la foire sera à la mesure de ses ambitions.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Rencontres

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.