Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Bahreïn demande au Qatar de prendre ses distances avec l'Iran

Le ministre des Affaires étrangères du Bahreïn a appelé jeudi le Qatar, mis au ban diplomatique par ses voisins arabes du Golfe, de prendre ses distances avec l'Iran, le grand rival régional de l'Arabie saoudite, et de ne plus soutenir des "organisations terroristes".

Plusieurs pays proches du royaume saoudien ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar lundi, accusant l'émirat de soutenir le terrorisme islamiste et d'être trop proche de l'Iran, des accusations rejetées par les autorités qataries.

Dans un entretien publié par le journal saoudien Acharq al-Awsat, le cheikh Khalid bin Ahmed al Khalifa explique que les conditions posées par l'Egypte, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn pour une résolution du conflit sont "claires comme du cristal".

"Le Qatar doit modifier sa trajectoire et revenir à ses engagements précédents, il doit cesser ses campagnes médiatiques et prendre ses distances avec notre ennemi numéro un, l'Iran", explique le ministre bahreïni des Affaires étrangères.

"Il doit comprendre que son intérêt est de rester avec nous, pas avec un autre pays qui conspire contre nous, qui veut nous dominer et nous diviser. Il doit cesser de soutenir les organisations terroristes sunnites ou chiites et sa politique doit être pour le bénéfice de son peuple", poursuit le ministre.

Dans un entretien publié mercredi par le journal saoudien Makkah, le cheikh Khalid saluait les efforts de médiation entrepris par le Koweït pour tenter de résoudre ce contentieux. Il disait malgré tout douter que le Qatar change d'attitude.


Le ministre des Affaires étrangères du Bahreïn a appelé jeudi le Qatar, mis au ban diplomatique par ses voisins arabes du Golfe, de prendre ses distances avec l'Iran, le grand rival régional de l'Arabie saoudite, et de ne plus soutenir des "organisations terroristes".


Plusieurs pays proches du royaume saoudien ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar lundi, accusant...