Dernières Infos

Les pays du Golfe accusent l'Iran de déstabiliser Bahreïn

AFP
30/03/2017

Les pays du Golfe ont condamné jeudi à Ryad ce qu'ils présentent comme le soutien de l'Iran à des "groupes terroristes" à Bahreïn, accusant Téhéran "d'encourager la violence confessionnelle".

Petit royaume du Golfe dont la population est majoritairement chiite, Bahreïn est dirigée par une dynastie sunnite régulièrement critiquée à l'étranger pour sa poigne de fer contre toute forme de contestation. L'opposition chiite réclame des réformes et une monarchie constitutionnelle. Mais le pouvoir bahreïni accuse l'Iran chiite de fomenter les troubles sur son territoire, ce que Téhéran dément.

Les ministres des Affaires étrangères des monarchies sunnites du Golfe réunis à Riyad ont "condamné les déclarations provocantes et irresponsables ainsi que les actes d'agression du régime iranien envers Bahreïn".
L'Iran doit "abandonner les politiques qui nourrissent les conflits confessionnels et cesser de former et soutenir les groupes et les milices qui les encouragent dans les pays arabes", poursuivent les ministres dans une déclaration publiée après leur réunion.

Bahreïn annonce fréquemment avoir démantelé des "cellules terroristes" composées de chiites.

Ce petit royaume, siège de la Ve Flotte des Etats-Unis, est soutenu par l'Arabie saoudite, qui est le grand rival régional de l'Iran.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Budget : le face-à-face Gebran Bassil-Ali Hassan Khalil

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants