Dernières Infos

Israël: la montée de la droite a renforcé les colons dans la société (étude)

La montée en puissance des partis religieux et pro-colons a mené à une normalisation de la colonisation des Territoires palestiniens au sein de la société israélienne, selon une étude publiée mardi par un centre de recherche tenu par des Arabes israéliens.

Plus de 600.000 colons israéliens vivent, illégalement aux yeux de la communauté internationale, en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est annexé.
Plusieurs ministres du gouvernement de Benjamin Netanyahu, le plus à droite de l'histoire d'Israël, plaident pour plus de colonies et certains pour l'annexion de la Cisjordanie.

Cette montée en puissance en 2016 des "partis religieux extrémistes et pro-colons, des députés radicaux du Likoud (le parti de droite de M. Netanyahu) et des organisations nationalistes radicales représentées par Israël Beitenou", le parti ultranationaliste du ministre de la Défense Avigdor Lieberman, a permis de "renforcer la place des colons et des colonies dans le consensus officiel" israélien, assure le centre MADAR.

Cette étude annuelle est publiée à quelques mois des commémorations du 50e anniversaire de la guerre des Six jours et de l'occupation des Territoires palestiniens par l'armée israélienne et peu après l'arrivée au pouvoir aux Etats-Unis du président Donald Trump.

"L'idéologie hostile aux Palestiniens en particulier, aux musulmans en général, et favorable au renforcement du caractère national de l'Etat juif rejoint en grande partie le racisme de la nouvelle droite américaine qui a soutenu Trump", poursuit l'étude.
"Cette coïncidence temporelle entre les nouvelles droites israélienne et américaine a un impact sur la politique d'Israël à l'encontre des Palestiniens et sur la possibilité de mettre fin à l'occupation" israélienne, assurent encore les experts.

En 2016, le Parlement israélien a adopté une loi sans précédent permettant à l'Etat hébreu de s'approprier des centaines d'hectares de terres en Cisjordanie occupée.
Elle vise à légaliser au regard du droit israélien des colonies dites sauvages, c'est-à-dire non reconnues par Israël, et à leur épargner une démolition sur décision de justice.
Un recours a été déposé devant la Cour suprême israélienne pour faire annuler cette loi qui scandalise les Palestiniens et émeut la communauté internationale.


La montée en puissance des partis religieux et pro-colons a mené à une normalisation de la colonisation des Territoires palestiniens au sein de la société israélienne, selon une étude publiée mardi par un centre de recherche tenu par des Arabes israéliens.


Plus de 600.000 colons israéliens vivent, illégalement aux yeux de la communauté internationale, en Cisjordanie...