Sur le net

Interrompu en direct par ses enfants : une interview rocambolesque sur la BBC

Sur le net

Un "videobomb" plus que réussi. 

OLJ
10/03/2017

Costume bleu marine, cravate rouge, carte du monde et étagères remplies de livres en arrière plan... Le cadre est parfait lorsque Robert E. Kelly commence, ce 10 mars, à répondre en direct aux questions d'un journaliste de la BBC World News sur l'impact de la destitution de la présidente sud-coréenne. Une interview on ne peut plus sérieuse, pendant laquelle l'expert donne son avis à travers la fenêtre de son ordinateur, via le logiciel Skype. Sérieuse jusqu'à l'arrivée soudaine dans la pièce, et donc à l'antenne, d'un premier enfant, très vite suivi d'un bébé, trottinant avec son Youpala. Quelques secondes plus tard, c'est une femme qui déboule dans la pièce, paniquée, pour exfiltrer les "intrus"...

Pendant tout ce sympathique incident, le professeur Kelly, tout en s'excusant, reste stoïque.

 

 

Ce "videobomb" n'a pas manqué de faire ressurgir nombre de souvenirs d'interviews Skype perturbées, sur Twitter notamment.

 

 

Un jour, j'étais en live pour CNN viaSkype dans un hôtel d'Erbil quand le gars du minibar est entré dans ma chambre et m'a demandé si je voulais plus de whiskey.

 

 

 

C'est la meilleure. Une fois, je me suis barricadé dans ma salle de bain pour faire une interview radio pendant que mon fils tambourinait sur la porte.

  

 

Quelqu'un que je connais a fait une critique littéraire par Skype dans la salle de bain d'un hôpital alors que sa femme était en train d'accoucher dans la pièce d'à côté. 

 

 

 

Irak, 2003 : Alors que j'étais au téléphone dans une émission de radio chrétienne, un collègue a lancé une bordée d'insultes derrière moi. L'animateur : "Je vais prier pour votre ami en colère." 

 

 

 

J'ai fait une interview par Skype dans l'appartement de ma mère alors que celle-ci (âgée de 88 ans) commentait en direct tout ce que je disais.

 

 

 

Retour à la page "Sur le net"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Après le budget, la classe politique en mode électoral

Commentaire de Anthony SAMRANI

Leur califat est mort, pas encore enterré

Un peu plus de Médéa AZOURI

#metoo

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.