Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Plus de grenades chez les criminels en Suède que dans le reste de l'Europe

La Suède est le pays européen où les bandes criminelles utilisent le plus de grenades, souvent issues de stocks provenant de l'ex-Yougoslavie, selon un rapport de la police consulté mardi. L'usage de ces armes a été multiplié par plus de six entre 2014 et 2016, précise le rapport. Cette année-là, 52 incidents ont été recensés.

"La hausse s'explique vraisemblablement par la combinaison de plusieurs facteurs", notamment "l'accessibilité" et "le faible prix", a expliqué à l'AFP un représentant de la police, Johan Hasselmark. Selon lui, l'utilisation de grenades, en majeure partie des armes anciennes pouvant exploser facilement et provenant de l'ex-Yougoslavie, est sans équivalent dans les autres pays d'Europe.
Dans la plupart des cas, les endroits touchés sont connus de la police pour être utilisés par des délinquants.

En août, un enfant de huit ans avait été tué par une grenade lancée dans un appartement d'un quartier populaire de Göteborg, celui de Biskopsgården. L'une des personnes domiciliées à cette adresse était un homme condamné dans une affaire de règlement de comptes.

Si la Suède connaît globalement une criminalité relativement faible - elle avait un taux d'homicides de 1,1 pour 100.000 habitants en 2015 -, les quartiers défavorisés de Stockholm, Göteborg et Malmö ont connu ces dernières années une violence difficile à combattre pour les forces de l'ordre.

D'après un rapport du Conseil suédois de prévention de la délinquance (BRÅ), le nombre des assassinats à l'arme à feu dans les milieux criminels a augmenté depuis 2010 (28 en 2016) et les victimes, tout comme les malfaiteurs, sont le plus souvent de jeunes hommes.


La Suède est le pays européen où les bandes criminelles utilisent le plus de grenades, souvent issues de stocks provenant de l'ex-Yougoslavie, selon un rapport de la police consulté mardi. L'usage de ces armes a été multiplié par plus de six entre 2014 et 2016, précise le rapport. Cette année-là, 52 incidents ont été recensés."La hausse s'explique vraisemblablement par la...