Dernières Infos

Assad : La défense de la Syrie passe avant la Cour pénale internationale

AFP
07/02/2017

Le président syrien Bachar el-Assad a estimé que la défense de la Syrie était plus importante que le risque d'être poursuivi devant la Cour pénale internationale (CPI) qui juge des crimes contre l'Humanité.

"Pour moi en tant que président, quand j'assume mes responsabilité de défendre le pays, et il en va de même pour le gouvernement et pour l'armée, nous ne regardons pas cette question, nous n'y prêtons pas attention", a déclaré M. Assad à des journalistes, qui l'interrogeaient sur l'éventualité que des responsables de crimes contre l'Humanité soient jugés par la CPI basée à La Haye.

"Nous devons défendre notre pays par tous les moyens et (...) nous ne prêtons aucune attention à ce tribunal ou à aucune institution internationale", a martelé le chef de l'Etat dans un entretien accordé à des journalistes belges et publié mardi par l'agence officielle Sana.

Cette interview s'est déroulée avant la publication d'un rapport d'Amnesty International accusant les autorités syriennes d'avoir pendu quelque 13.000 personnes en cinq ans dans une prison près de Damas. D'autres ONG ont accusé à plusieurs reprises le régime de violation des droits de l'Homme, notamment de torture.

"Nous savons tous que les institutions de l'Onu sont biaisées en raison de l'influence américaine, britannique et française, principalement. Elles n'agissent pas pour promouvoir la stabilité dans le monde ou pour chercher la vérité; elle sont politisées pour appliquer le programme de ces pays", a déclaré M. Assad.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants