Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Malala appelle les dirigeants mondiaux à scolariser les enfants réfugiés

Malala Yousafzai, prix Nobel de la paix, a exhorté mardi les dirigeants mondiaux qui se réuniront à l'Onu la semaine prochaine pour un sommet sur les migrations à ne pas se contenter de rivaliser dans "un concours de sympathie" mais à agir pour scolariser les enfants réfugiés.

Les Nations unies accueillent le 19 septembre à New York le premier sommet sur les réfugiés et les migrants, qui sera suivi le lendemain d'une conférence de donateurs présidée par Barack Obama.

La jeune Pakistanaise Malala, qui milite pour le droit des filles à l'éducation, estime que chacun des quelque quatre millions d'enfants réfugiés devrait avoir droit à douze ans de scolarité.
"Les filles réfugiées se demandent combien de temps elles peuvent rester sans être scolarisées avant d'être contraintes à un mariage précoce ou à travailler, elles ne veulent pas se contenter de survivre", souligne Malala dans une déclaration.

Elle accuse les dirigeants mondiaux de "perdre du temps en organisant un concours de sympathie au lieu de faire la seule chose qui changerait l'avenir pour des millions d'enfants".

Selon un rapport du Fonds Malala et de l'université de Cambridge, les deux tiers des 3,7 millions d'enfants et d'adolescents réfugiés dans le monde ne sont pas scolarisés.
Et pour dix garçons réfugiés qui fréquentaient l'école secondaire en 2015, il n'y avait que sept filles à le faire.

Le rapport demande aux gouvernements de consacrer 2,9 milliards de dollars d'ici septembre 2019 à un nouveau fonds pour promouvoir l'éducation des enfants réfugiés.


Malala Yousafzai, prix Nobel de la paix, a exhorté mardi les dirigeants mondiaux qui se réuniront à l'Onu la semaine prochaine pour un sommet sur les migrations à ne pas se contenter de rivaliser dans "un concours de sympathie" mais à agir pour scolariser les enfants réfugiés.


Les Nations unies accueillent le 19 septembre à New York le premier sommet sur les réfugiés et les...