Dernières Infos

Kazakhstan: le Premier ministre devient chef des services secrets

AFP
08/09/2016

Le président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev, a limogé jeudi son allié de longue date, le Premier ministre Karim Massimov, qui devient le chef des services de sécurité kazakhs, un changement renforçant les spéculations sur la préparation de sa succession.

Le vice-Premier ministre Bakytjan Saguintaïev prend pour sa part le poste de Premier ministre par intérim jusqu'à la formation d'un nouveau gouvernement, selon un décret du président.
Ces nominations interviennent alors que les rumeurs vont bon train dans ce pays d'Asie centrale sur la désignation d'un successeur par M. Nazarbaïev, 76 ans, qui dirige l'ex-république soviétique depuis son indépendance en 1991.

Ces rumeurs se sont renforcées depuis le décès le 2 septembre d'Islam Karimov, le président de longue date de l'Ouzbékistan voisin, sans successeur clairement désigné.
Le nouveau rôle de Karim Massimov en tant que chef des puissants services de sécurité semble signifier qu'il restera une figure clé dans la politique du Kazakhstan, confrontée cet été à une rare vague de violence meurtrière imputée aux islamistes radicaux.

M. Massimov, considéré comme un technocrate, occupait le poste de Premier ministre depuis 2014, après l'avoir déjà été entre 2007 et 2012. Il a également dirigé l'administration présidentielle.

Certains experts voient la fille de M. Nazarbaïev, Dariga, 53 ans, comme un successeur potentiel à son père. Elle n'a toutefois jamais occupé de poste supérieur à celui de vice-Premier ministre, qu'elle occupe actuellement.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Les Iraniens sont-ils allés trop loin ?

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants