Rechercher
Rechercher

Liban

"Il n'y aura plus d'aire de stockage des déchets à Bourj Hammoud", lance Pakradounian

Hagop Pakradounian, député du Metn (Mont-Liban) a affirmé mercredi que les déchets du Metn et du Mont-Liban vont continuer de s'accumuler dans les rues, exprimant le refus de sa formation, le Tachnag, de rouvrir l'accès à l'aire de stockage temporaire des ordures à Bourj Hammoud, dans la banlieue nord-est de Beyrouth.

"Dorénavant, il n'y aura plus d'aire de stockage à Bourj Hammoud, et que chaque municipalité assume ses responsabilités !", a martelé M. Pakradounian lors d'un point de presse après avoir quitté la réunion de la commission parlementaire des Finances et du Budget où se discutait le dossier de la gestion des déchets.

La municipalité de Bourj Hammoud avait récemment fermé l'accès à l'aire de stockage temporaire de la ville, sous l'impulsion du parti Tachnag, sous prétexte que si le plan du gouvernement pour la gestion des déchets n'est pas exécuté, elle refuse que la région subisse les ravages d'une nouvelle montagne d'ordures.

Le plan gouvernemental de gestion des déchets adopté en mars dernier repose principalement sur la création de deux décharges côtières, l'une à Costa Brava (littoral de Choueifate) et l'autre à Bourj Hammoud-Jdeidé. En attendant la construction des décharges, des aires de stockage temporaires ont été ouvertes près des deux chantiers, vers lesquelles les déchets produits par Beyrouth et le Mont-Liban sont acheminés. Celle de Bourj Hammoud est désormais fermée, suite à une action menée par le parti Kataëb et des militants de la société civile qui protestent contre les conditions dans lesquels le plan est mis en oeuvre..

Avant le début de la réunion, M. Pakradounian avait affirmé qu'il n'y avait "pas de coordination" entre sa formation et les Kataëb.

"Nous avons accepté le plan du gouvernement, et aujourd'hui nous avons entendu dire que Bourj Hammoud devrait se débrouiller seule", a-t-il déclaré par la suite..


Hagop Pakradounian, député du Metn (Mont-Liban) a affirmé mercredi que les déchets du Metn et du Mont-Liban vont continuer de s'accumuler dans les rues, exprimant le refus de sa formation, le Tachnag, de rouvrir l'accès à l'aire de stockage temporaire des ordures à Bourj Hammoud, dans la banlieue nord-est de Beyrouth.
"Dorénavant, il n'y aura plus d'aire de stockage à Bourj Hammoud, et...