Dernières Infos

Crash d'un ATR sur une île taïwanaise: les pilotes mis en cause

AFP
29/01/2016

L'accident d'un appareil de TransAsia Airways sur une île taïwanaise, dans lequel 48 personnes avaient péri en 2014, a été provoqué par les pilotes qui volaient trop bas alors qu'ils tentaient d'atterrir pendant un typhon, selon le rapport d'enquête publié vendredi.

D'après le rapport définitif du Conseil de sécurité de l'aviation, les deux pilotes volaient à trop faible altitude ce 23 juillet 2014, alors que la visibilité était mauvaise en raison du typhon Matmo. Ce type d'erreur était courant à l'époque parmi les pilotes de TransAsia, qui a connu deux accidents meurtriers en l'espace d'un an, ajoute le rapport.

L'ATR 72-500 s'était écrasé avec 54 passagers et quatre membres d'équipage sur une île de l'archipel touristique de Penghu, au large de la côte occidentale de Taïwan. Quarante-huit personnes, dont deux Françaises, avaient été tuées.

"Un avion en état de navigabilité, qui se trouvait sous le contrôle de l'équipage, a été dirigé vers le sol par erreur par un équipage qui n'avait pas conscience de la proximité du sol", dit le rapport. L'appareil avait dévié de sa course alors que des pluies abondantes s'abattaient sur Taïwan, également soumise à des orages. "Ils n'avaient pas de contact visuel avec la piste d'atterrissage, contrairement aux procédures en vigueur", ajoute le texte.

Ces règles stipulent que les pilotes n'auraient pas dû descendre à moins de 330 pieds, mais l'avion a poursuivi sur sa trajectoire descendante. "Les pilotes n'ont pas suivi les procédures opérationnelles standard", a déclaré le directeur du Conseil Thomas Wang. "Puis, nous avons découvert que les équipes de TransAsia pilotant la flotte d'ATR avaient les mêmes problèmes, et nous avons cherché à savoir pourquoi c'était toléré par la compagnie et pourquoi l'Autorité de l'aviation civile ne s'en était pas rendue compte lors de ses inspections", a-t-il ajouté.

Facteurs aggravants, un problème de coordination avec l'aéroport de Magong et un défaut de transmission à l'équipage des données météorologiques. Sept mois après cet accident, le 4 février 2015, un autre appareil de la compagnie, un ATR 72-600, s'était abîmé dans une rivière peu après son décollage de l'aéroport Songshan de Taipei, avec 53 passagers et cinq membres d'équipage à bord. Seules quinze personnes ont survécu.

Des images amateur spectaculaires avaient montré l'appareil en train de perdre de l'altitude et de dévisser, puis heurter une autoroute et plonger dans la rivière.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Le franbanais

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Assez ! Khalass ! Enough !

Décryptage de Scarlett HADDAD

Médiation gouvernementale : le « Bassil nouveau » est arrivé !

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué