Dernières Infos

Méditerranée: des passeurs tirent sur des garde-côtes pour récupérer une barque

AFP
14/04/2015

Deux navires engagés dans l'opération européenne Triton en Méditerranée ont essuyé les tirs de trafiquants décidés à récupérer leur barque après un sauvetage, a annoncé mardi l'agence européenne de contrôle des frontières Frontex.

Le navire des garde-côtes islandais "Tyr" était en train d'aider un remorqueur italien après avoir secouru 250 migrants à environ 60 milles nautiques des côtes libyennes quand un hors-bord s'est approché.
"Les trafiquants d'êtres humains ont tiré plusieurs coups de feu (en l'air) lundi pour récupérer l'embarcation en bois à bord de laquelle se trouvaient les migrants", a expliqué Frontex dans un communiqué. Il y a eu plusieurs coups de feu en l'air, et les assaillants sont repartis avec l'embarcation vide.

En février, des passeurs armés de kalachnikovs avaient déjà obligé des garde-côtes italiens à leur rendre une embarcation dont ils venaient de secourir les passagers. "Cela veut dire que les trafiquants en Libye commencent à être à court d'embarcations et qu'ils sont davantage disposés à utiliser des armes pour récupérer celles ayant déjà servi", a commenté Fabrice Leggeri, directeur exécutif de Frontex.

Alors qu'un temps calme et printanier s'est installé sur la zone depuis quelques jours, la demande est forte: les garde-côtes italiens ont annoncé mardi avoir secouru plus de 6.500 migrants en Méditerranée en deux jours, avec un total de 22 bateaux dimanche et 20 lundi.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Impression de Fifi ABOU DIB

Cartables

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants