Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Koweït

Levée de l'interdiction de visa aux employés philippins


Une autoroute de Koweït City, le 19 juin 2024. Photo YASSER AL-ZAYYAT / AFP

Le Koweït a annoncé lundi qu'il allait lever l'interdiction de visa pour les employés de maison philippins, après une interruption de plus d'un an provoquée par une querelle avec Manille sur les droits des employeurs et des travailleurs.

L'émirat du Golfe et les Philippines sont parvenus à un "accord pour reprendre le recrutement des employés domestiques" à la suite d'une "percée" dans les pourparlers, a déclaré le ministre de l'Intérieur du Koweït dans un communiqué repris par l'agence de presse koweïtienne Kuna.

Les deux pays "se sont mis d'accord pour former un comité conjoint chargé des questions relatives au travail domestique", poursuit le communiqué, précisant qu'il "se réunira régulièrement pour aborder les points de friction qui pourraient éventuellement émerger".

Après le meurtre de l'employée de maison philippine Jullebee Ranara, dont le corps avait été retrouvé calciné dans le désert koweïtien en janvier 2023, Manille avait décidé de ne plus envoyer de nouveaux employés domestiques dans l'émirat.

Les relations entre les deux pays s'étant cristallisées, le Koweït avait alors suspendu en mai de la même année tous les nouveaux visas pour les ressortissants philippins.

En 2020, le pays d'Asie du Sud-Est avait déjà interdit temporairement à ses citoyens de travailler au Koweït après le meurtre présumé d'une ressortissante philippine par son employeur.

Cette décision faisait écho à un autre différend survenu en 2018 après la découverte des restes d'une domestique philippine dans le congélateur de son patron.

La plupart des quatre millions d'habitants du Koweït, riche en pétrole, sont des ressortissants étrangers. Beaucoup viennent d'Asie du Sud et du Sud-Est et travaillent dans le secteur de la construction et des services.

bur/ho/anr

© Agence France-Presse

Le Koweït a annoncé lundi qu'il allait lever l'interdiction de visa pour les employés de maison philippins, après une interruption de plus d'un an provoquée par une querelle avec Manille sur les droits des employeurs et des travailleurs.

L'émirat du Golfe et les Philippines sont parvenus à un "accord pour reprendre le recrutement des employés...