Rechercher
Rechercher

Culture - Sélection

Escapades culturelles au cœur de Beyrouth

« L’OLJ » vous propose une sélection d’événements, d’expositions et de performances à découvrir en cette fin de semaine dans la capitale libanaise.

Escapades culturelles au cœur de Beyrouth

Le plongeon rafraîchissant du photographe Khodr Cherri. Avec l’aimable autorisation de l’artiste

55, le collectif à l’origine d’un langage inédit

Marc Keyrouz et ses signes à décoder. Photo DR

Dans cet ancien atelier de couture abandonné, l’artiste libanais Marc Keyrouz donne à voir « Mother Superior », une exposition du collectif 55 Script à Union Marks (Bourj Hammoud). Cette première édition présente la collaboration d’artistes du pays comme Sara Nassar ou Karl Sfeir, mettant en lumière des éléments de réalité augmentée, de photographie et d’animations dynamiques. Actif depuis 2015, Marc Keyrouz a créé 55, « un langage basé sur un champ illimité d’expressions façonnées en formes et symboles relatifs à toutes les transmissions visuelles existantes », comme il l’explique lui-même. Après ses débuts dans le monde underground du street art, le collectif devient une communauté réunissant multiples artistes qui partagent sa vision ; calligraphes, designers, photographes… Il propose à Union Marks une première collection, « Orphans », pour ensuite s’intéresser à un concept mathématique fondamental : le golden ratio (« nombre d’or »). Concluant par une approche sur des sujets tels que le cycle de la vie ou encore les lois de la jungle, il mêle technologie et art, recourant parfois à la peinture UV ou à l’eau de Javel. En mettant en avant des récits et une sagesse oubliée, le collectif souhaite, par cette exposition, que les échos du passé résonnent dans le présent. Il encourage l’introspection et la découverte, invitant les spectateurs à démêler par eux-mêmes les mystères de la vie. Inspiré par l’interconnexion des êtres humains, l’exposition « Mother Superior » célèbre l’harmonie qui forme notre existence, rappelant que nous ne sommes pas des entités isolées, mais liées par nos expériences collectives. Enfin, elle illustre comment nos propres expériences de vie façonnent notre façon de penser, de ressentir, et donc influence notre interprétation et notre rapport à l’art.

À visiter jusqu’au vendredi 14 juin.

Lire aussi

Au Madina : réseaux sociaux, expositions et enfants meurtris par la guerre

La consonance des eaux : une performance artistique multisensorielle

Jawad Nawfal, Joanna Andraos et Caroline Tabet donnent une performance à No/Mad Utopia. Photo DR

Sans vous déplacer trop loin, et là où l’art se marie à la nature, une performance de 45 minutes, présentée par l’Engram Collective et Jawad Nawfal, se prépare au jardin de No/Mad Utopia à Gemmayzé les 13 et 14 juin, à 20h30. Engram, un duo de photographes fondé au Liban en 2003, est composé de Joanna Andraos et Caroline Tabet, lauréates d’un prix spécial du jury pour leur travail intitulé Conversation With My Friend lors du 32e Salon d’automne du musée Sursock. En collaboration avec Jawad Nawfal, musicien, sound designer libanais et fondateur de son propre label de musique VV-VA, elles mettent en lumière l’exploration, La consonance des eaux reflétant les multiples aspects de l’eau tels que ses trajectoires, ses sources, ses histoires et autres mythologies. À travers une symphonie d’écrits, de mélodies et d’images, ces artistes fusionnent les sens de la vue, de l’ouïe et du toucher en établissant un lien profond entre la nature et l’expression artistique, tout cela sur le thème évocateur de l’eau, créant ainsi une expérience multisensorielle captivante. L’entrée est libre, soyez nombreux !

L’immersion océanique de Khodr Cherri à la galerie Art District

Les photos de Khodr Cherri à la galerie Art District. Photo Instagram Khodr Cherri

Toujours à Beyrouth, mais cette fois-ci sous l’eau, ou plutôt au sein de la galerie Art District, House of Photography  (située à la rue Gouraud, Gemmayzé), une oasis d’évasion attend les amateurs d’art aventureux et les fera plonger, la tête la première, dans un univers aquatique ensorcelant. L’exposition photographique « Ocean of Images », jusqu’au 6 juillet, est orchestrée avec doigté par un photographe sous-marin libano-américain, Khodr Cherri. Diplômé de l’Université libanaise de Beyrouth, Khodr a commencé sa carrière de photographe en tant que technicien de cinéma avant de gravir les échelons et se hisser au rang de maître imprimeur. Aujourd’hui directeur de production au laboratoire Nardulli, ses collaborations avec des géants de la photographie comme Herb Ritts, Helmut Newton, et Matthew Rolston ont façonné son expertise, convoitée par les publications les plus éminentes telles que Time Magazine, National Geographic et Vogue.

La photographie sous-marine de l’artiste Khodr Cherri. Photo DR

Vous l’aurez compris, Khodr Cherri incarne une harmonie de talents, jonglant entre l’expertise en retouche numérique et la maîtrise de la conservation d’expositions pour galeries et musées. Capturant la nature dynamique et fascinante de l’environnement océanique, il insiste sur l’importance de l’intuition dans son processus créatif, le guidant constamment vers son véritable objectif et potentiel : « Je crois que nourrir notre intuition est la clé pour vivre de manière authentique et avec un but. Continuons à écouter nos “guidances intérieures” et laissons-nous porter par le courant universel de la vie », dit-il. Ainsi, à travers son objectif expressif et singulier, Khodr Cherri fige des instants éphémères de beauté marine, où les bulles d’eau dansent avec des vagues de saphir en une immersion maritime intrigante. Ses œuvres transcendent la simple représentation visuelle pour nous immerger dans un état de rêverie et inspirent un profond sentiment d’interconnexion avec le monde qui nous entoure. N’en avons-nous pas tous besoin ?  

Jusqu’au 6 juillet à Art District Gemmayzé. 

55, le collectif à l’origine d’un langage inéditMarc Keyrouz et ses signes à décoder. Photo DRDans cet ancien atelier de couture abandonné, l’artiste libanais Marc Keyrouz donne à voir « Mother Superior », une exposition du collectif 55 Script à Union Marks (Bourj Hammoud). Cette première édition présente la collaboration d’artistes du pays comme Sara Nassar ou Karl Sfeir,...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut