Rechercher
Rechercher

Sport - Mondiaux de natation

L'Israélienne Anastasia Gorbenko sifflée à Doha après sa médaille d'argent

La nageuse a indiqué s'être toujours sentie en sécurité au Qatar.

L'Israélienne Anastasia Gorbenko sifflée à Doha après sa médaille d'argent

Une photo montre les ongles peints et la médaille d'argent de l'Israélienne Anastasia Gorbenko après l'épreuve de natation individuelle du 400 m quatre nages féminin lors des Championnats du monde aquatiques 2024 à l'Aspire Dome de Doha, le 18 février 2024. Photo MANAN VATSYAYANA/AFP

La nageuse israélienne Anastasia Gorbenko a été bruyamment sifflée dimanche par le public des Championnats du monde de natation, au dernier jour de la compétition qui s'est déroulée à Doha, alors que perdure à Gaza le conflit entre Israël et le Hamas. Gorbenko a décroché l'argent du 400 m quatre nages, derrière la Britannique Freya Colbert. Une performance historique, car c'est la première médaille obtenue par Israël dans des Mondiaux en grand bassin, a souligné la Fédération israélienne sur son compte Instagram.

Interviewée comme tous les médaillés après leur course depuis le début de la semaine, elle a été sifflée pendant qu'elle s'exprimait au micro. « Ce n'est pas la première fois, cela fait une semaine que je suis ici », a-t-elle ensuite déclaré. « J'ai entendu tous ces bruits mais j'ai des bouchons d'oreille, je suis dans ma zone. » « Je suis ici pour faire ce que j'aime faire, c'est à dire pratiquer mon sport. Je suis ici pour représenter mon pays. Ce n'est ni la première ni la dernière fois. Au bout du compte, je suis ici pour nager, c'est ce que je fais de mieux », a souligné l'Israélienne en ajoutant : « Ceux qui n'aiment pas ça, ce n'est pas mon problème, je suis ici pour le sport. » Elle a de nouveau été brièvement sifflée, quelques instants plus tard, lors de la cérémonie de remise des médailles dans l'Aspire Dome. « J'ai travaillé dur pour la gagner. Je mérite d'être sur le podium et il n'est pas question de ne pas y monter à cause de quelques jeunes », a-t-elle lancé.

« Affectée émotionnellement »

Gorbenko a indiqué qu'elle s'était toujours sentie en sécurité au Qatar. « Nous avons beaucoup de mesures de sécurité autour de nous tout le temps, tant israéliennes que qatariennes et la sécurité a été leur première préoccupation avant que nous n'arrivions ici. » « Le sport et la politique doivent être séparés », a encore affirmé Gorbenko tout en indiquant que les sifflets « m'ont affectée émotionnellement. Cela a été une longue semaine pour moi et je m'attendais à faire mieux. » « Mais être sur le podium au final signifie beaucoup pour moi et me donne de la confiance dans cette année olympique », a ajouté la nageuse, qui a apporté à Israël sa seule médaille de toute la compétition.

Depuis plus de quatre mois sévit la guerre à Gaza, consécutive à l'attaque du Hamas du 7 octobre, qui a entraîné la mort d'environ 1 160 personnes en Israël, pour la plupart des civils, selon un décompte de l'AFP à partir des chiffres officiels israéliens. Les assaillants ont également pris en otage environ 250 personnes, dont 130 sont toujours à Gaza, parmi lesquelles 30 présumées mortes, toujours selon les chiffres israéliens. Les bombardements de représailles et l'offensive terrestre d'Israël à Gaza ont tué au moins 28 985 personnes, principalement des femmes et des enfants, selon le ministère de la santé du Hamas.


La nageuse israélienne Anastasia Gorbenko a été bruyamment sifflée dimanche par le public des Championnats du monde de natation, au dernier jour de la compétition qui s'est déroulée à Doha, alors que perdure à Gaza le conflit entre Israël et le Hamas. Gorbenko a décroché l'argent du 400 m quatre nages, derrière la Britannique Freya Colbert. Une performance...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut