Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Nouveaux foyers d'incendie dans le Akkar

Nouveaux foyers d'incendie dans le Akkar

Un hélicoptère de l'armée lance de l'eau sur un incendie dans le Akkar au Liban. Photo JOSEPH EID / AFP

Deux nouveaux foyers d'incendie se sont déclarés samedi dans les environs du village de Akkar el-Atika, au Liban-Nord, alors que les flammes qui ont ravagé la région depuis mercredi semblaient avoir été maitrisées vendredi soir, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

Un premier foyer a été repéré dans le bois de Ghazrata, dans une vallée profonde et difficile d'accès, et un second dans la forêt de pins de Maharat La population a appelé l'armée à l'aide, réclamant l'envoi d'un hélicoptère pour venir à bout des feux. Un activiste local, cité par l'Ani, a mis en garde contre le risque que les flammes ne se propagent de ces vallées jusqu'au lieu-dit de Chamis, d'où ils risqueraient d'embraser la réserve naturelle avoisinante de Qamouaa.

Toujours dans le Akkar, un incendie s'est déclenché près de région de Jabal Akroum, déjà ravagé par les flammes au cours des jours précédents. Les flammes se sont propagées en raison de la force des vents.

Les incendies gigantesques qui s'étaient déclenchés il y a trois jours dans le Akkar et se sont rapidement propagés sur des dizaines kilomètres à la ronde en raison de la chaleur et des vents violents, ont fait un mort, un adolescent volontaire de 15 ans, qui participait aux efforts à Kobeyate, et des dizaines de blessés, notamment parmi les pompiers. De nombreux habitants ont également du être évacués, le feu s'approchant dangereusement de leurs habitations. Les flammes se sont étendues jusqu’à la région du Hermel dans la Békaa et ont même gagné la Syrie voisine.

Chaque année, avec la saison d'été et les grosses chaleurs exacerbées par le réchauffement climatique, le Liban et la Syrie sont régulièrement en proie à des incendies. En octobre 2019, le pays avait connu plusieurs sinistres dans la montagne au sud de la capitale. Les autorités avaient alors peiné à circonscrire les feux, alors que les Libanais y voient une nouvelle preuve de l'incurie des pouvoirs publics.


Deux nouveaux foyers d'incendie se sont déclarés samedi dans les environs du village de Akkar el-Atika, au Liban-Nord, alors que les flammes qui ont ravagé la région depuis mercredi semblaient avoir été maitrisées vendredi soir, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).Un premier foyer a été repéré dans le bois de Ghazrata, dans une vallée profonde et difficile...