Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Pierre Duquesne attendu aujourd'hui à Beyrouth

Pierre Duquesne attendu aujourd'hui à Beyrouth

Pierre Duquesne,ambassadeur du président français, Emmanuel Macron, pour la coordination de l'aide internationale pour le Liban. Photo d'archives/ ANI

L'ambassadeur français chargé de la coordination du soutien international au Liban, Pierre Duquesne, est attendu aujourd'hui à Beyrouth, a confirmé à L'Orient-Le Jour une source française.

Le responsable français qui doit rester à Beyrouth jusqu'à mardi prochain, et devrait rencontrer des acteurs économiques et politiques, selon cette source, au moment où le pays s'enfonce toujours plus dans une grave crise politico-économique. 

Selon la source française, l'objectif de cette visite est de "faire le suivi de l'aide française, de continuer à mobiliser les partenaires internationaux et de recenser les besoins en vue de la 3e conférence de soutien au peuple libanais qui sera organisée prochainement".

Le Liban ne parvient toujours pas à se doter d'un gouvernement chargé d'opérer des réformes majeures exigées par la communauté internationale, notamment les pays donateurs, pour débloquer les aides financières promises au pays du Cèdre. Le gouvernement de Hassane Diab avait démissionné il y a bientôt onze mois dans la foulée de la double explosion meurtrière au port de Beyrouth, le 4 août 2020. 

Le président français, Emmanuel Macron, qui s'était rendu à deux reprises au Liban après le drame, avait proposé une feuille de route visant la formation d'un "gouvernement de mission" pour une sortie de crise. Il avait également parrainé, le 9 août 2020, une conférence internationale de soutien et d'appui à Beyrouth et au peuple libanais.

Début juin, M. Macron a en outre annoncé qu'il travaillait "avec plusieurs partenaires de la communauté internationale" pour que des "systèmes de financement en soutien au peuple libanais" se poursuivent au cas où un gouvernement n'était toujours pas formé".

A la mi-juin, la France avait également présidé une conférence d'aide ayant réuni une vingtaine de pays mobilisés pour l'armée libanaise, mais aucune annonce concrète n'a été communiquée à l'issue de la réunion. La troupe avait formulé des besoins très précis d'aide immédiate (nourriture, médicaments, carburant, pièces détachées), s'élevant à plusieurs dizaines de millions d'euros.

Entre temps, la France a imposé des sanctions aux dirigeants politiques qu'elle estime responsables du blocage gouvernemental. Paris n'a toutefois pas rendu publique la liste des dirigeants visés. L'UE, sous l'impulsion de la France, planche également sur un mécanisme de sanctions.

Mardi, lors d'une réunion au Grand sérail avec des ambassadeurs, le Premier ministre sortant, Hassane Diab, s'était plaint d'un "blocus international" contre le Liban. Des propos qui lui ont valu une réponse ferme de l'ambassadrice de France, Anne Grillo, qui lui a rappelé que l’appauvrissement du pays était une responsabilité qui lui incombait ainsi qu’aux dirigeants, et que l’effondrement était "le résultat délibéré d’une mauvaise gestion depuis des années".


L'ambassadeur français chargé de la coordination du soutien international au Liban, Pierre Duquesne, est attendu aujourd'hui à Beyrouth, a confirmé à L'Orient-Le Jour une source française.Le responsable français qui doit rester à Beyrouth jusqu'à mardi prochain, et devrait rencontrer des acteurs économiques et politiques, selon cette source, au moment où le pays s'enfonce toujours...