Questionnaire de Proust à...

Questionnaire de Proust à Akl Awit

Questionnaire de Proust à Akl Awit

© L'Orient-Le Jour

Né à Beyrouth en 1952, Akl Awit est poète, critique littéraire, journaliste et professeur universitaire libanais. Il a dirigé pendant longtemps le Moulhak, supplément culturel hebdomadaire du quotidien libanais An-Nahar. Nombre de ses poèmes sont traduits dans différentes langues et publiés dans divers magazines et anthologies poétiques. Intitulé Al-Rabeʻ men ʼAb 2020 (4 août 2020), son dernier ouvrage est paru en décembre dernier chez L’Orient des Livres.

Quel est le principal trait de votre caractère ?

Le rêve.

Votre qualité préférée chez un homme ?

La noblesse.

Votre qualité préférée chez une femme?

Quand elle est une vraie lady.

Qu'appréciez-vous le plus chez vos amis ?

L’amitié.

Votre principal défaut ?

Ma nervosité.

Votre occupation préférée ?

La poésie.

Votre rêve de bonheur ?

Une maison solitaire au bord de la mer.

Quel serait votre plus grand malheur ?

Souiller mon honneur ou perdre la capacité d’aimer.

Ce que vous voudriez être ?

Poète, puis poète, puis poète.

Le pays où vous désireriez vivre ?

Dans ma tête.

La fleur que vous aimez ?

La fleur des champs.

Vos auteurs favoris en prose ?

La Bible selon la traduction d’Al-Yazigi.

Vos poètes préférés ?

Baudelaire, Éluard, Rimbaud, Rilke, Ounsi el-Hage.

Vos héros dans la fiction ?

Le Christ.

Vos compositeurs préférés ?

Assi Rahbani, Beethoven, Mozart, Miles Davis.

Vos peintres favoris ?

Van Gogh, Paul Guiragossian.

Vos héros dans la vie réelle ?

Les héros méconnus.

Vos prénoms favoris ?

Les prénoms laïques.

Ce que vous détestez par-dessus tout ?

L’infidélité.

Le fait militaire que vous admirez le plus ?

Quand le temple s’écroule sur la tête des tyrans.

La réforme que vous estimez le plus ?

État civil laïque.

L'état présent de votre esprit ?

Une sorte d’immunité spirituelle empreinte d’une lueur d’espoir, en dépit de la tristesse et du désespoir qui me rongent.

Comment aimeriez-vous mourir ?

Dans mon canapé, ma tête reposant sur ma main.

Le don de la nature que vous aimeriez avoir ?

La générosité gratuite et désintéressée.

Les fautes qui vous inspirent le plus d'indulgence ?

Celles qui découlent d’un excès de fierté. Ou le délit de tomber amoureux d’une femme belle et mystérieuse.

Votre devise ?

Garder son âme d’enfant. 

Né à Beyrouth en 1952, Akl Awit est poète, critique littéraire, journaliste et professeur universitaire libanais. Il a dirigé pendant longtemps le Moulhak, supplément culturel hebdomadaire du quotidien libanais An-Nahar. Nombre de ses poèmes sont traduits dans différentes langues et publiés dans divers magazines et anthologies poétiques. Intitulé Al-Rabeʻ men ʼAb 2020 (4 août 2020),...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut