Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Explosion au port de Beyrouth

Diab décrète le 4 août jour de deuil national

Diab décrète le 4 août jour de deuil national

Vue aérienne du port de Beyrouth dévasté par l'explosion meurtrière du 4 août 2020. Photo AFP / DYLAN COLLINS

Le Premier ministre libanais sortant, Hassane Diab, a donné son approbation exceptionnelle à un projet de décret considérant le 4 août comme un jour de deuil national, a annoncé vendredi son bureau de presse.

L'immense explosion, qui a eu lieu le 4 août 2020 au port de Beyrouth, a fait plus de 200 victimes et 6.500 blessés, dévastant des quartiers entiers de la capitale. Dix mois plus tard, l'enquête piétine toujours au grand dam des familles des victimes. Hassane Diab, ainsi que deux ex-ministres et députés, avaient été inculpés pour négligence par l'ancien juge en charge de l'enquête, Fady Sawan. Toutefois, aucun d'eux n'a accepté d'être entendu par le magistrat.

Dans ce contexte, M. Diab a reçu vendredi au Grand sérail une délégation des familles des victimes de l’explosion du port, leur affirmant que leur colère était « compréhensible et légitime ».

« Ce qui s’est passé résulte de la corruption dans le pays. J’ai dit précédemment que le hangar numéro 12 (où avait eu lieu la double déflagration) est l’un des hangars de la corruption qui a explosé dans le pays, et que les hangars de la corruption sont répandus partout au Liban », a ajouté le PM sortant.

Le Premier ministre sortant a évoqué « des tentatives visant à détourner l’enquête de sa trajectoire ». « L’essentiel est de répondre aux questions suivantes : Comment ces matières sont-elles entrées au Liban ? Qui a autorisé leur entrée, sachant que celle-ci nécessitait une décision du Conseil des ministres ? Quel était le but de leur introduction au Liban ? Pourquoi y sont-elles restées pendant sept ans ? Qui en a bénéficié ? Comment l’explosion a-t-elle eu lieu ? Etait-ce une simple erreur technique ? Une explosion de cette envergure était-elle accidentelle ou provoquée ? Toutes ces questions nécessitent des réponses pour que l’on sache la vérité », a estimé M. Diab.

« Je dis, en toute transparence, que la corruption rampante qui contrôle l'État est responsable en premier lieu de l'explosion du port. Mais bien sûr, nous devons connaître toute la vérité sur cette explosion. Les martyrs ne reposeront en paix que si la vérité est révélée. Les blessés, ainsi que ceux dont les maisons, les institutions et les biens ont été endommagés, ont le droit de connaître la vérité. Le 4 août restera un moment douloureux dans l'histoire du Liban », a-t-il conclu.


Le Premier ministre libanais sortant, Hassane Diab, a donné son approbation exceptionnelle à un projet de décret considérant le 4 août comme un jour de deuil national, a annoncé vendredi son bureau de presse.L'immense explosion, qui a eu lieu le 4 août 2020 au port de Beyrouth, a fait plus de 200 victimes et 6.500 blessés, dévastant des quartiers entiers de la capitale. Dix mois plus...