Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Dégel Turquie-Egypte

Un animateur égyptien vedette se met "en congé illimité"

Un animateur égyptien vedette se met

Un drapeau égyptien. Photo d'illustration Getty Images/AFP/Gianluigi Guercia

Un animateur égyptien connu pour ses virulentes critiques du régime égyptien sur une chaîne basée à Istanbul s'est mis en "congé illimité", après que la Turquie a demandé aux médias égyptiens d'opposition opérant sur son territoire de baisser le ton à l'égard du Caire.

L'animateur Moataz Matar, 46 ans, a fait cette annonce samedi soir lors de sa très suivie émission quotidienne "Avec Moataz", qu'il présente depuis plusieurs années sur la chaîne libérale El-Sharq.

"Je me mets en congé illimité. Personne ne m'a contraint de le faire, ni la Turquie ni El-Sharq, mais je ne veux pas mettre quiconque dans l'embarras", a-t-il dit. "Je reviendrai lorsque je serai de nouveau en mesure de dire la vérité sur l'antenne d'El-Sharq comme je l'ai toujours fait", a-t-il ajouté

M. Matar, condamné en Egypte par contumace en 2018 à dix ans de prison pour "incitation au renversement du régime" et "diffusion de fausses informations", a toutefois assuré qu'il continuerait d'animer son show sur les réseaux sociaux où ses comptes sur les principales plateformes sont suivis par près de 15 millions d'abonnés.

Le propriétaire de la chaîne, l'opposant Ayman Nour, a confirmé à l'AFP "avoir accepté la demande de Moataz de se mettre en congé illimité". "Il s'agit bien d'un congé, il ne démissionne pas et n'est pas limogé", a-t-il précisé, émettant l'espoir que son animateur vedette reprendrait son programme "dans un proche avenir". M. Nour a également confirmé que cette décision était liée au récent dégel entre l'Egypte et la Turquie. "Certain règles ont changé en raisons des derniers développements politiques et il a préféré dans ce contexte se mettre en retrait", a-t-il expliqué, faisant état d'une volonté de l'animateur de "faire baiser la pression à laquelle la chaîne est soumise".

M. Nour et d'autres responsables de médias égyptiens d'opposition basés à Istanbul avaient indiqué en mars que ceux-ci avaient été priés par les autorités turques de " baisser le ton " à l'égard du pouvoir égyptien, au moment où Ankara tente d'apaiser ses relations avec Le Caire après des années de crise.

Istanbul est devenue ces dernières années "la capitale" de médias arabes critiques de leurs gouvernements, notamment ceux des pays ayant connu les révoltes du printemps arabe comme l'Égypte, la Syrie, le Yémen ou encore la Libye. La métropole turque abrite notamment les bureaux de trois télévisions égyptiennes : El-Sharq, Watan, l'organe des Frères musulmans, et Mekameleen, une chaîne indépendante proche de la mouvance islamiste.

Ankara mène depuis plusieurs semaines une offensive de charme pour réparer ses relations avec Le Caire qui se sont fortement dégradées après la destitution en 2013 du premier président démocratiquement élu en Égypte, Mohammad Morsi, issu des Frères musulmans et soutenu par la Turquie. 


Un animateur égyptien connu pour ses virulentes critiques du régime égyptien sur une chaîne basée à Istanbul s'est mis en "congé illimité", après que la Turquie a demandé aux médias égyptiens d'opposition opérant sur son territoire de baisser le ton à l'égard du Caire.L'animateur Moataz Matar, 46 ans, a fait cette annonce samedi soir lors de sa très suivie émission quotidienne...