Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Libye

Un rapport de l'ONU confirme une tentative de pots-de-vin



Un rapport de l'ONU confirme une tentative de pots-de-vin

Le document des experts de l'ONU chargés de vérifier l'application des sanctions internationales imposées à la Libye ne donne pas de noms, qui figurent dans une annexe du document restée secrète. Photo d'illustration AFP

Durant le Forum de dialogue politique interlibyen en novembre 2020 à Tunis, "au moins trois participants" se sont vus "proposer des pots-de-vin pour voter en faveur d'un candidat précis au poste de Premier ministre", indique un rapport de l'ONU publié mardi.

Ce document des experts de l'ONU chargés de vérifier l'application des sanctions internationales imposées à la Libye, incluant l'embargo sur les armes jugé dans le rapport d'une "inefficacité totale", ne donne pas de noms, qui figurent dans une annexe du document restée secrète.

"Le groupe d'experts a établi qu'au moins trois hommes politiques ou hommes d'affaires libyens briguant le poste avaient fait ces offres, que lesdits participants au Forum avaient rejetées catégoriquement", indique le rapport dans sa version en français, en renvoyant à "l'annexe confidentielle 13".

La version en anglais dit aussi que les participants ont rejeté les offres mais omet le morceau de phrase parlant de "trois hommes politiques ou hommes d'affaires libyens" à l'origine des propositions, se bornant à souligner que les offres ont été rejetées catégoriquement.

Selon un extrait de l'annexe 13 obtenue en exclusivité par l'AFP le 28 février, deux membres du Forum du dialogue politique (FDPL) ont "offert des pots-de-vin de 150.000 à 200.000 dollars à au moins trois participants en échange d'un engagement à voter pour (Abdelhamid) Dbeibah comme Premier ministre".

L'un d'eux a "éclaté de colère dans le hall d'un hôtel à Tunis en apprenant que certains participants auraient pu recevoir jusqu'à 400.000 à 500.000 dollars pour leurs votes en faveur de Dbeibah alors qu'il n'avait reçu que 200.000 dollars", est-il précisé dans l'annexe 13.

Début février, les 75 participants du Forum avaient désigné une autorité intérimaire composée du Premier ministre milliardaire Abdelhamid Dbeibah et d'un Conseil présidentiel de trois membres.

Le 2 mars, le Conseil présidentiel et le Premier ministre, Abdelhamid Dbeibah, avaient appelé dans un communiqué le Comité des experts onusiens chargés de l'embargo sur les armes et des sanctions contre la Libye à "publier son enquête sur les allégations de corruption durant le Forum du dialogue" politique (FDPL).

Abdelhamid Dbeibah, qui a obtenu le 10 mars un vote de confiance du Parlement, a, comme son gouvernement, prêté serment lundi.


Durant le Forum de dialogue politique interlibyen en novembre 2020 à Tunis, "au moins trois participants" se sont vus "proposer des pots-de-vin pour voter en faveur d'un candidat précis au poste de Premier ministre", indique un rapport de l'ONU publié mardi.Ce document des experts de l'ONU chargés de vérifier l'application des sanctions internationales imposées à la Libye, incluant...