Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Libye

Le gouvernement Sarraj remet le pouvoir aux nouvelles autorités



Le gouvernement Sarraj remet le pouvoir aux nouvelles autorités

Mohamed al-Manfi (droite), qui est à la tête du nouveau Conseil présidentiel, regarde Abdelhamid Dbeibah (gauche) et Fayez al-Sarraj (centre), lors d'une cérémonie de passation, à Tripoli, le 16 mars 2021. / AFP / Mahmud Turkia

Le Gouvernement d'union nationale (GNA) de Fayez al-Sarraj, installé en 2016 dans l'Ouest de la Libye, a officiellement remis mardi le pouvoir au nouveau gouvernement unifié d'Abdelhamid Dbeibah et au Conseil présidentiel au cours d'une cérémonie à Tripoli.

La passation s'est déroulée dans la grande salle de conférence à la primature, au lendemain de la prestation de serment du chef du gouvernement de transition Abdelhamid Dbeibah. Issu d'un accord politique parrainé par l'ONU et installé en 2016 à Tripoli, le GNA n'avait jamais obtenu la confiance du Parlement et se disputait depuis le pouvoir avec des autorités parallèles basées dans l'Est.

M. Dbeibah, 61 ans, a été désigné Premier ministre par intérim début février par 75 responsables libyens de tous bords réunis à Genève sous l'égide de l'ONU, en même temps qu'un Conseil présidentiel de trois membres. Il aura la lourde tâche de sortir le pays d'une décennie de chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi, d'unifier ses institutions et de le mener jusqu'aux élections prévues le 24 décembre. Contrairement à son prédécesseur, le Gouvernement d'unité nationale (GNU) a décroché mercredi un vote de confiance "historique" du Parlement. Ce gouvernement de transition remplace aussi bien le GNA que le cabinet parallèle (non reconnu) d'Abdallah al-Theni, basé en Cyrénaïque, dans l'Est contrôlé de facto par les forces du maréchal Khalifa Haftar.

Dans un bref discours, Fayez al-Sarraj a rappelé les "difficultés interminables" que son gouvernement a dû surmonter: "la guerre contre le terrorisme", l'offensive des forces du maréchal Khalifa Haftar contre la capitale en 2019, "la division, les guerres d'influence et les ingérences étrangères". "Nous sommes déterminés à poursuivre les réformes et tout ce vous avez commencé", a répondu M. Dbeibah, saluant "les efforts" de son prédécesseur.

Mohamed al-Manfi, à la tête du nouveau Conseil présidentiel, a lui aussi remercié le gouvernement Sarraj pour "tout ce qu'il a pu accomplir dans des circonstances difficiles".

Après la photo de groupe sur le perron du siège du gouvernement dans le centre-ville de Tripoli, un orchestre a joué l'hymne national, avant que MM. Manfi et Dbeibah ne raccompagnent M. Sarraj à sa voiture sous les applaudissement des responsables présents. Jusque-là, Fayez al-Sarraj cumulait les fonctions de chef du Conseil présidentiel et chef du gouvernement. 


Le Gouvernement d'union nationale (GNA) de Fayez al-Sarraj, installé en 2016 dans l'Ouest de la Libye, a officiellement remis mardi le pouvoir au nouveau gouvernement unifié d'Abdelhamid Dbeibah et au Conseil présidentiel au cours d'une cérémonie à Tripoli.La passation s'est déroulée dans la grande salle de conférence à la primature, au lendemain de la prestation de serment du chef du...