Rechercher
Rechercher

Allemagne

Erdogan condamne une perquisition de police dans une mosquée à Berlin



Erdogan condamne une perquisition de police dans une mosquée à Berlin

Le président turc Recep Tayyip Erdogan. Photo d'archives AFP

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé vendredi comme "islamophobe" une perquisition de la police allemande dans une mosquée à Berlin.

"Je condamne vigoureusement l'opération de police qui fait fi complètement de la liberté de religion et qui relève de l'islamophobie et du racisme qui renvoient l'Europe aux ténèbres du Moyen Age", a déclaré le chef de l'Etat turc sur Twitter. La police allemande avait perquisitionné mercredi plusieurs entreprises et la mosquée Mevlana, situées à Kreuzberg, quartier de Berlin majoritairement peuplé des habitants issus de l'immigration turque.

L'opération était due aux soupçons de fraude aux subventions publiques accordées aux entreprises pour les soutenir pendant la pandémie du Covid-19.

Dans le cadre de l'enquête, trois personnes sont soupçonnées d'avoir demandé de manière injustifiée une aide d'urgence "Covid" pour un préjudice qui s'élèverait à 70.000 euros. Selon les enquêteurs, la mosquée a été fouillée à cause d'un transfert d'argent détecté vers un compte d'une mosquée à Kreuzberg.

Jeudi, le ministère turc des Affaires étrangères avait aussi réagi à l'opération en condamnant "un comportement discriminatoire, disproportionné et plein de préjugés".


Le président turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé vendredi comme "islamophobe" une perquisition de la police allemande dans une mosquée à Berlin.

"Je condamne vigoureusement l'opération de police qui fait fi complètement de la liberté de religion et qui relève de l'islamophobie et du racisme qui renvoient l'Europe aux ténèbres du Moyen...