Dernières Infos

Espagne: rebond du nombre de morts mais l'épidémie ralentit

Un homme portant un masque de protection contre le Covid-19, en Espagne, le 30 mars 2020 AFP / LLUIS GENE

Les autorités espagnoles ont enregistré mardi un nouveau record avec 849 morts du Covid-19 en 24 heures, ce qui porte à 8.189 le bilan des victimes, mais estiment cependant que la contagion ralentit.

Deuxième pays le plus endeuillé par la maladie après l'Italie, l'Espagne a aussi constaté une accélération de la progression du nombre de nouveaux contaminés (9.222 en 24 heures à 94.417). Mais les autorités de la Santé continuent à penser que l'épidémie progresse moins vite au 18e jour d'un des confinements les plus stricts d'Europe.

"La tendance générale se maintient, depuis le 25 mars nous notons un changement dans le rythme d'augmentation du nombre de cas", a analysé mardi María José Sierra du centre d'urgences sanitaires.

En termes de pourcentage d'évolution, référence des autorités pour suivre la pandémie, l'augmentation du nombre de morts poursuit son ralentissement passant de +12,4% lundi à +11,6% mardi.

Le nombre de cas a accéléré légèrement, passant de +8,1% lundi à 10,8% mardi, mais le Dr Sierra a attribué ce rebond à l'accumulation de cas détectés qui n'avaient pas encore été enregistrés pendant le week-end.

Note positive, le nombre de malades déclarés guéris a augmenté de plus de 2.000 en un jour, pour atteindre 19.259.

Mais au total 5.607 patients ont été admis en soins intensifs, soit 324 de plus en 24 heures, alors de nombreux hôpitaux manquent de lits, de matériels ou de personnels.

Hôpitaux "débordés" 

La grande crainte des autorités reste de voir submergées les unités de soins intensifs qui travaillent déjà à la limite de leurs capacités alors que le personnel se plaint amèrement du manque d'équipements de protection.

"Le matériel a commencé à arriver, mais nous commençons à être débordés" a témoigné mardi à l'AFP Nuria Martínez, médecin à l'unité de soins intensifs (UCI) de l'hôpital Puerta de Hierro à Madrid. Cela oblige à "restreindre les admissions: un patient de plus de 65 ans qui a déjà souffert de beaucoup d'autres pathologies n'est pas admis", regrette-t-elle. "Les médicaments commencent à manquer", ajoute le médecin. "Je crois que dans les UCI nous ne verrons pas de diminution de la pression, du moins pas cette semaine".

Région la plus touchée d'Espagne avec 3.603 morts, Madrid a dû improviser deux morgues, dont l'une dans une patinoire, ainsi qu'un immense hôpital dans la foire commerciale de l'IFEMA, lui aussi soumis à une forte pression et à une désorganisation d'après les témoignages de plusieurs soignants sur place dans les médias espagnols.

Confinement renforcé 

Ainsi, pour freiner au maximum la propagation du virus et préserver les capacités de ses hôpitaux, l'Espagne a durci encore plus son confinement en interdisant à partir de lundi toutes les activités économiques "non essentielles" durant deux semaines, comme l'avait déjà fait l'Italie.

"Les mesures sont en train de produire petit à petit les effets voulus", a estimé mardi le directeur du Centre d'urgences sanitaires Fernando Simon ajoutant que "pour le moment, ça n'aurait pas de sens d'en prendre davantage".

Déjà depuis mi-mars, les quelque 46,6 millions d'Espagnols ne peuvent sortir de chez eux que pour acheter à manger, se faire soigner, sortir rapidement leur chien ou se rendre sur leur lieu de travail. Désormais seules sont autorisées les activités essentielles à l'approvisionnement du pays. Ceux qui, comme les ouvriers du bâtiment ou des usines, ne pouvaient pas travailler de chez eux, sont désormais à l'arrêt jusqu'à Pâques, le 12 avril. Ils seront payés mais devront "rendre" ces journées de travail à leur employeur d'ici la fin de l'année.

876 personnes ont été arrêtées pour non respect du confinement depuis son instauration, a chiffré mardi le directeur de la police nationale, José Angel Gonzalez.


Les autorités espagnoles ont enregistré mardi un nouveau record avec 849 morts du Covid-19 en 24 heures, ce qui porte à 8.189 le bilan des victimes, mais estiment cependant que la contagion ralentit.

Deuxième pays le plus endeuillé par la maladie après l'Italie, l'Espagne a aussi constaté une accélération de la progression du nombre de nouveaux contaminés (9.222 en 24...