Dernières Infos

Le Royaume-Uni commence à rapatrier de Syrie ses orphelins de jihadistes

AFP
21/11/2019

Les orphelins britanniques dont les parents sont morts en Syrie en tant que combattants du groupe État islamique (EI) ont commencé à être rapatriés au Royaume-Uni, a annoncé jeudi le Ministre des Affaires étrangères Dominic Raab.

"Ces orphelins innocents sont des enfants qui n'auraient jamais dû connaître la guerre", a-t-il écrit dans un communiqué, "nous avons facilité leur retour à la maison, car c'est la bonne chose à faire".

Il s'agit désormais de "leur donner le soutien nécessaire pour revenir à une vie normale", a-t-il ajouté, confirmant que les premiers enfants étaient sur le point d'être renvoyés au Royaume-Uni.

Un tweet de l'administration kurde en Syrie avait déjà affirmé plus tôt dans la journée que "trois orphelins britanniques de parents combattant au sein de l'EI" avaient été remis aux autorités de leur pays.

Le ministère des Affaires étrangères, sous pression depuis un mois après la publication d'un rapport de l'ONG Save The Children, n'a pas donné plus de détails dans l'immédiat sur l'avancement de ces rapatriements, ni sur ceux à venir.

Dans ce rapport, l'ONG avait révélé qu'au moins 60 jeunes Britanniques étaient bloqués dans le nord-est de la Syrie, soit deux fois plus que ce qui avait été estimé jusque-là.

Le ministre en charge du Brexit, David Davis, avait déclaré lors d'un débat parlementaire le mois dernier que ces enfants risquaient de "se transformer en terroristes" s'ils n'étaient pas ramenés et pris en charge, plaidant aussi pour ceux qui n'étaient pas orphelins et qui "méritaient la protection du Royaume-Uni".

Save the Children s'est réjouie du sauvetage de ces orphelins, ajoutant qu'ils pourront désormais "avoir une chance se remettre et d'avoir une enfance heureuse".

"Chaque enfant sauvé est un triomphe de la compassion face à la cruauté", a jugé une des responsables de l'ONG, Alison Griffin, appelant à ne pas oublier ceux "toujours bloqués en Syrie dans des conditions épouvantables".

Selon Marie-Dominique Parent, une responsable du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme, entre 700 et 750 enfants nés de parents ressortissants de l'UE sont retenus dans des camps du nord-est de la Syrie, dont 300 Français. Au Danemark, le premier bébé de parents jihadistes vient d'être rapatrié jeudi. 

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Hezbollah de plus en plus convaincu d’un complot dirigé contre lui

Un peu plus de Médéa AZOURI

Frères et sœurs d’armes

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Éditorial

Pour une révolution économique

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants