X

Dernières Infos

Liban : le ministre des Télécoms veut annuler les 60 minutes gratuites sur les lignes mobiles

Liban
OLJ
11/04/2019

Le ministre libanais des Télécommunications, Mohammad Choucair, a justifié jeudi sa demande de suppression des 60 minutes gratuites octroyées aux personnes disposant d'un abonnement de téléphonie mobile, soulignant que la majorité de ces 600.000 abonnés étaient des personnes aisées n'ayant pas besoin de soutien financier. 

Estimant que ces 60 minutes gratuites ont été accordées à la suite d'une "décision erronée", le ministre a soutenu dans un communiqué que cette mesure permettra à son ministère d'économiser près de 25 millions de dollars par an, affirmant qu'il travaille actuellement à de nouvelles mesures bénéficiant les utilisateurs de cartes prépayées.

Selon le ministre, "la majorité" des 600.000 personnes disposant d'un abonnement mobile proviennent de milieux aisés et seuls 3 à 4% d'entre eux proviennent de la classe moyenne. 

"A tous ceux qui critiquent la mesure demandée, le soutien financier doit-il est apporté aux gens de milieux aisés ou à ceux qui en ont vraiment besoin, et notamment aux personnes à revenus modérés, aux pauvres, aux élèves et étudiants et aux personnes qui achètent des cartes prépayées  ?", et qui sont au nombre d'environ 3,8 millions, a-t-il souligné.

Le Liban est le 72e pays du monde sur 230 et le 5e pays sur les 20 de la zone MENA retenus où le prix des données mobile est le plus élevé, selon un classement du site Cable.co.uk publié en mars.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants