Dernières Infos

Syrie: 2 militants antijihadistes abattus dans la région d'Idleb

AFP
23/11/2018
Deux militants antijihadistes, également critiques du régime syrien, ont été tués par balle vendredi dans la région d'Idleb, l'ultime grand bastion insurgé en Syrie, ont rapporté leur radio et une ONG.

"Les deux militants Raëd Fares et Hammoud al-Jneid ont été tués par balle par des inconnus à bord d'un van dans la ville de Kafranbel", dans le nord-ouest syrien, indique sur sa page Facebook "Radio Fresh", fondée en 2013 par M. Fares.
MM. Fares et Jneid ont été pris pour cible alors qu'ils quittaient la mosquée après la prière musulmane hebdomadaire, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), confirmant que les deux hommes avaient "succombé à leurs blessures".

En janvier 2016, M. Fares avait été enlevé par des jihadistes avec un collègue. Les locaux de sa radio, où travaillait Hammoud al-Jneid, avaient aussi été pris pour cible par des attentats.

"Par le passé, tous les deux ont été interpellés à plusieurs reprises par Hayat Tahrir al-Cham", nouveau nom du Front al-Nosra, l'ex-branche syrienne d'el-Qaëda qui domine Idleb, a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.
 MM. Fares et Jneid "étaient célèbres pour leurs positions critiques des violations menées par les insurgés, plus particulièrement les groupes jihadistes", a-t-il rappelé.

M. Fares était également connu pour ses pancartes, écrites souvent avec humour, en anglais et en arabe, en soutien à la révolte contre le régime de Bachar el-Assad. Prenant aussi pour cible la passivité de la communauté internationale, ses pancartes étaient largement relayées sur les réseaux sociaux.

La province d'Idleb accueille une multitude de formations rebelles et factions jihadistes qui se livrent à des luttes de pouvoir. Des assassinats ciblés et des attentats à la bombe secouent régulièrement la région.

Déclenché en 2011 avec la répression de manifestations pacifiques par le régime de Bachar al-Assad, le conflit en Syrie s'est complexifié au fil des ans avec l'implication de pays étrangers et de groupes jihadistes, sur un territoire de plus en plus morcelé.
Il a fait plus de 360.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants