Dernières Infos

Retour à Chypre d'une mosaïque datant du VIe siècle volée il y a plus de 40 ans

AFP
20/11/2018

Les autorités chypriotes ont annoncé mardi le retour au pays d'une mosaïque rare datant du VIe siècle ans qui avait été volée dans une des églises de l'île méditerranéenne il y a une quarantaine d'années. "La mosaïque de Saint-Marc... a été rapatriée à Chypre depuis les Pays-Bas", a indiqué le Département chypriote des antiquités dans un communiqué.

Datée du VIe siècle, cette mosaïque a été volée de l'église de Panayia Kanakaria, dans le nord-est de Chypre, au lendemain de l'invasion turque en 1974. Elle fait partie d'une série de fragments d'une fresque également dérobés à cette époque.

"La mosaïque murale de Panayia Kanakaria (...) est une oeuvre artistique d'une importance considérable et l'une des rares oeuvres représentant les premières mosaïques chrétiennes dans le monde", a affirmé le Département chypriote des antiquités. Le néerlandais Arthur Brand a retrouvé la trace de cette oeuvre à Monaco deux ans après une chasse au trésor à travers l'Europe.

Elle "appartenait à une famille britannique, qui l'avait acheté de bonne foi il y a plus de 40 ans", a assuré à l'AFP cet expert d'art surnommé l'"Indiana Jones du monde de l'art" pour ses exploits d'enquêteur. "Horrifiée après avoir découvert qu'il s'agissait d'un trésor d'art inestimable", la famille a accepté, d'après M. Brand, de rendre l'oeuvre "au peuple chypriote", moyennant une modique somme destinée à couvrir les coûts de restauration et de stockage.

Arthur Brand a acquis une renommée mondiale en 2015 après avoir retrouvé en Allemagne les deux chevaux de bronze réalisés par Josef Thorak, l'un des sculpteurs officiels du IIIe Reich, qui ornaient l'entrée de la Chancellerie d'Hitler à Berlin, et qui avaient disparu après la chute du mur.

La mosaïque de Saint-Marc, dont la valeur est estimée entre cinq et dix millions d'euros, a été remise, dimanche, par les autorités néerlandaises au Département chypriote des antiquités lors d'une cérémonie privée à l'ambassade de Chypre à La Haye. Elle avait été "violemment arrachée et volée de l'église entre 1977 et 1979 par le pilleur et trafiquant turc Aydin Dikmen", en plus d'autres mosaïques, selon le Département chypriote des antiquités.

Chypre est divisée depuis que l'armée turque a envahi en 1974 le tiers nord de l'île en réaction à un coup d'Etat qui visait à rattacher le pays à la Grèce et qui avait suscité une vive inquiétude dans la minorité chypriote-turque.

Des objets d'art religieux, y compris des mosaïques, ont été volés dans plusieurs églises du nord de Chypre après l'invasion des forces turques.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué