Dernières Infos

Etats-Unis: arrestation d'un Chinois accusé d'espionnage

AFP
26/09/2018

Un Chinois venu aux Etats-Unis avec un visa d'étudiant et qui s'est enrôlé dans l'armée de réserve US a été arrêté mardi à Chicago, accusé d'aider Pékin à essayer de débaucher des scientifiques et ingénieurs américains.

Ji Chaoqun, 27 ans, est soupçonné d'avoir eu comme mission, de la part des services secrets chinois, de collecter des éléments biographiques concernant huit citoyens américains, dont certains sous contrat avec le secteur de la défense, a annoncé le bureau du procureur fédéral. Arrivé en 2013 à Chicago pour étudier l'ingénierie électrique, le jeune homme a été inculpé pour avoir délibérément agi comme agent d'un gouvernement étranger sans en avoir fait la notification préalable auprès des autorités américaines. Selon l'attestation d'un agent du FBI remise au procureur, Ji travaillait sous la direction d'un "haut gradé de l'espionnage" du ministère de la Sécurité d'Etat en Chine, qui "est chargé de la collecte du renseignement et s'occupe de contre-espionnage et d'espionnage étranger, tout comme de la sécurité publique".

Les huit personnes présumées dans le collimateur de Ji sont nées à Taïwan ou en Chine et ont été naturalisées américaines. Elles travaillent encore actuellement dans l'industrie de la science et de la technologie, ou ont pris leur retraite récemment. L'une d'entre elles était un ingénieur travaillant "dans l'un des plus importants fournisseurs mondiaux de moteurs d'avion, civils et militaires", selon l'attestation du FBI.

A la suite de l'arrestation d'un des officiers traitant de Ji, celui-ci avait reconnu son activité auprès d'agents du FBI qui l'avaient approché sous couverture en avril et mai derniers. Ses agents traitant chinois voulaient qu'il achète à ses "cibes" des documents car "ça n'était pas commode pour eux d'effectuer les paiements depuis la Chine", avait-il déclaré aux agents du FBI.

Ji s'était engagé dans l'armée de réserve des Etats-Unis, selon le bureau du procureur fédéral, sans dévoiler à l'institution militaire ses contacts avec l'étranger.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué